[scald=67089:sdl_editor_representation]RYAD (Reuters) - Le président yéménite Ali Abdallah Saleh, confronté depuis janvier à un puissant mouvement de contestation, a signé mercredi en Arabie saoudite l'accord prévoyant son départ du pouvoir, a rapporté la télévision nationale saoudienne.

En vertu d'un plan mis au point par les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG, organisation qui regroupe six pays de la région dont l'Arabie saoudite), le président Saleh doit transférer ses pouvoirs au vice-président, Abd-Rabbou Mansour Hadi, avant la tenue d'élections anticipées.

Au pouvoir depuis 1978, Saleh a été blessé grièvement dans un attentat début juin à Sanaa, et il a subi des soins pendant l'été en Arabie saoudite avant de pouvoir rentrer au pays.

Eric Faye pour le service français

Mots-clés :

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.