Le gouvernement avait pris acte fin novembre de la décision du Conseil d'Etat suspendant l'application du gel des tarifs du gaz de GDF Suez pour les particuliers décidé au 1er octobre, tout en disant rechercher les moyens d'en limiter les conséquences.

La semaine dernière sur France 2, le Premier ministre François Fillon avait évoqué une hausse inférieure à 5%.

Le Conseil d'Etat avait été saisi par des concurrents de GDF Suez, comme Poweo, Direct Energie ou Altergaz, qui contestaient le gel des prix décidé par le gouvernement.

Patrick Vignal, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.