[scald=91719:sdl_editor_representation]ORLEANS (Reuters) - "Le prochain référendum, c'est l'élection présidentielle", a déclaré jeudi François Hollande en réponse à l'idée avancée par le président Nicolas Sarkozy de consulter les Français sur certaines questions de société.

En meeting à Orléans, le candidat socialiste a estimé que la participation aux scrutins présidentiel et législatif restait "la meilleure façon de consulter les citoyens sur leur avenir".

"J'entends un candidat qui ne l'est pas encore, et un président qui ne le sera peut-être pas très longtemps, je l'entends évoquer des référendums sur de nombreux sujets, dans l'hypothèse où il serait reconduit. Des référendums... Mais que n'y a-t-il pas pensé plus tôt sur le paquet fiscal, sur les retraites, et même sur la TVA! J'imagine la réponse que lui aurait adressée le peuple français", a-t-il déclaré devant des centaines de personnes.

"Ma méthode est simple: que chaque candidat présente son projet, donne ses intentions, précise ses engagements, affirme sa vision. Et que les Français choisissent", a-t-il poursuivi.

"Je connais la question que l'on va poser aux Français: veut-on continuer la politique menée depuis cinq ans ou veut-on en changer? Veut-on poursuivre avec le candidat sortant, ou veut-on changer de président? Veut-on prolonger le présent ou changer d'avenir? Eh bien vous voterez à la prochaine élection présidentielle pour répondre à ces trois questions", a ajouté François Hollande.

Dans un entretien au Figaro Magazine, Nicolas Sarkozy semble préparer la prochaine officialisation de sa candidature pour un nouveau quinquennat en proposant notamment d'organiser à l'avenir des consultations sur des sujets comme la protection sociale ou le droit de vote des étrangers.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.