[scald=80803:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le projet de TVA sociale que Nicolas Sarkozy entend traduire dans les faits avant la fin de son quinquennat s'apparente à un "cambriolage politique", estime Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, dans le Journal du Dimanche.

La TVA sociale consiste à augmenter la TVA tout en baissant les charges sociales afin d'alléger le coût du travail pour favoriser l'emploi.

Cette mesure sera à l'ordre du jour du "sommet social" qui se tiendra à l'Elysée le 18 janvier. Le gouvernement a déjà fait savoir qu'un texte sur la TVA sociale serait présenté au Parlement en février.

"Ce calendrier est un cambriolage politique", déclare Jean-Marc Ayrault dans un entretien au JDD.

"Nicolas Sarkozy veut mettre les Français devant le fait accompli avant l'élection présidentielle. Le sommet social du 18 janvier ne sert à rien puisque tout est décidé à l'avance", ajoute-t-il.

Pour Jean-Marc Ayrault, "le quinquennat de M. Sarkozy a commencé au Fouquet's et se termine par la TVA à 24%".

L'élu socialiste fait ainsi allusion au restaurant des Champs-Elysées dans lequel Nicolas Sarkozy avait fêté sa victoire à la présidentielle de 2007.

Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.