Lors de leur congrès ce week end à Toulouse, les socialistes ont adopté une charte éthique sur les "droits et devoirs" des militants et des responsables.Les délégués du congrès ont également élu 204 membres du Conseil national, proportionnellement aux résultats obtenus par les différentes motions lors du vote des militants le 11 octobre. Comme prévu la motion majoritaire d'Harlem Désir a obtenu 143 sièges : les proches de Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, auraient 25 sièges, ceux de Vincent Peillon (Education) 20, les proches de Pierre Moscovici (Economie) 18, les partisans de Manuel Valls (Intérieur) 9 et les soutiens de Ségolène Royal 9. Les "reconstructeurs", qui comprennent les proches de Martine Aubry, l'ex-patronne du PS, les proches d'Arnaud Montebourg (Redressement productif) et ceux de Laurent Fabius (Affaires étrangères) se verraient attribuer 41 postes. Enfin les amis de Benoît Hamon (Economie solidaire) obtiennent 20 sièges._

Harlem Desir
Harlem Desir © Radio France
[> voir le document_ ](http://www.franceinter.fr/sites/default/files/2012/10/29/488833/fichiers/Charte%20e_thique%2028_10_12.pdf)[](http://www.franceinter.fr/sites/default/files/2012/10/29/488833/fichiers/Charte%20e_thique%2028_10_12.pdf "http://www.franceinter.fr/sites/default/files/2012/10/29/488833/fichiers/Charte%20e_thique%2028_10_12.pdf")La motion de l'aile gauche du parti, la motion 3 d'Emmanuel Maurel, Marie-Noëlle que Lienemann et Jérôme Guedj a 27 sièges. Celle conduite par Stéphane Hessel (motion 4) a 24 sièges et celle menée par Juliette Méadel (motion 2) a 10 sièges.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.