[scald=92641:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - L'équipe de campagne de François Hollande devait saisir lundi la Commission nationale des comptes de campagne pour protester contre les récents déplacements du président sortant Nicolas Sarkozy, que le PS accuse de faire campagne indûment avec l'argent des contribuables.

"Il ne respecte pas la loi sur un sujet : comme président de la République depuis des semaines, et encore la semaine dernière à Fessenheim, il organise de véritables meetings avec l'argent public", a déclaré lundi sur Europe 1 Manuel Valls, directeur de la communication du candidat socialiste à l'élection présidentielle.

"Aujourd'hui même, le mandataire de François Hollande, Daniel Vaillant, va saisir la Commission nationale des comptes de campagne pour dire 'ça suffit qu'on utilise ainsi les moyens de l'Etat'", a-t-il annoncé.

"A Fessenheim, (...) il (Nicolas Sarkozy) s'est livré à un véritable meeting", a estimé Manuel Valls.

Lors d'une visite jeudi dernier à la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), Nicolas Sarkozy avait de nouveau attaqué l'accord entre les socialistes et Europe Ecologie-Les Verts (EELV), qui projette notamment la fermeture du site.

Le Parti socialiste souhaite que les frais de location de salle, les frais de buffets et autres, notamment pour les déplacements de Toulon (Var) et Lavaur (Tarn), soient pris en charge par l'UMP.

Sophie Louet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.