C'est l'une des pistes envisagées dans le cadre de la transition énergétique. Le gouvernement planche en ce moment sur le retour d'une mesure mise en place en 2009 et 2010 par Francois Fillon : la prime à la casse pour les vieilles voitures. Mais cette fois, elle serait réservée au marché de l'occasion. En clair, un automobiliste qui accepterait de se débarrasser de sa vieille voiture pourrait bénéficier d'un coup de pouce de l'Etat s'il achète un nouveau véhicule d'occasion et moins polluant. Avantage pour le gouvernement : il permettrait de faire passer la pilule d'une autre mesure attendue, la hausse de la fiscalité sur le diesel, et ciblerait avant tout les classes populaires, qui n'ont pas toujours les moyens de racheter une voiture neuve. Réponse attendue le 20 septembre prochain, lors de la Conférence environnementale qui sera ouverte par François Hollande.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.