ségolène royal va être nommée vice-présidente de la bpi
ségolène royal va être nommée vice-présidente de la bpi © reuters
**Le nouveau premier ministre, Manuel Valls, a annoncé la composition de son gouvernement ce matin. Deux entrants : François Rebsamen, ministre du Travail, et surtout Ségolène Royal à l'Ecologie, qui signe là son retour sur le devant de la scène politique.** Son nom circulait avec insistance depuis plusieurs jours : et si Ségolène Royal retrouvait un ministère ? C'est désormais confirmé. L'ex-compagne de François Hollande hérite d'un grand ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie. Ségolène Royal : > Je mesure l'importance et la chance d'avoir une responsabilité gouvernementale dans un secteur que je connais bien.
La présidente de la région Poitou-Charentes, 60 ans, profite [du refus des responsables d'Europe Ecologie-Les Verts d'entrer au gouvernement de Manuel Valls](http://www.franceinter.fr/depeche-manuel-valls-perd-ses-verts), même en échange d'un ministère alliant Ecologie et Energie, sur un dossier qui lui tient à coeur. ► ► ► **CONSULTER | [La composition du gouvernement Valls ](http://www.franceinter.fr/depeche-video-voici-le-nouveau-gouvernement-valls)** Le retour de Ségolène Royal n'étonne pas la journaliste Cécile Amar, co-auteur de "Ségolène et François" (éditions Privé) : > En politique, on n'est jamais mort. On peut perdre des élections mais on peut revenir. (...) Et Ségolène Royal est la plus écologiste des socialistes.
L'élève de François Mitterrand, qui a déjà occupé plusieurs postes ministériels, a affiché sa combativité dès dimanche soir en estimant que "l'avertissement très sévère" des urnes appelait un "très fort changement". ### Un retour qui sonne comme une revanche Connue pour sa liberté de ton, Ségolène Royal court le risque que chacune de ses paroles soit commentée à la lumière de son passé intime avec le chef de l'Etat. Ce retour sonne comme une revanche pour celle qui avait promis à ses électeurs de les emmener vers "d'autres victoires" au soir de sa défaite contre Nicolas Sarkozy au second tour de l'élection présidentielle, le 6 mai 2007.
Son parcours, depuis lors, a été émaillé de déceptions. On la vit fondre en larmes devant les caméras après n'avoir recueilli que 7% des voix à la primaire socialiste de 2011, remportée par François Hollande. Battue huit mois plus tard aux élections législatives à La Rochelle, elle abandonna son rêve d'accéder à la présidence de l'Assemblée nationale. ### Déjà ministre de l'Environnement sous Bérégovoy Ministre de l'Environnement du gouvernement de Pierre Bérégovoy en 1992-1993, elle fait voter des lois sur la gestion des déchets ou les nuisances sonores et obtient du président un plan de sauvegarde du Marais poitevin. Elle participe également au Sommet de la Terre de Rio. Le 6 juin 1992, Ségolène Royal était l'invitée du journal de FR3 :
Pendant les années de "gauche plurielle", elle est successivement ministre déléguée à l'Enseignement scolaire puis à la Famille, où elle combat le bizutage et le racket, facilite l'accès à la pilule du lendemain et crée le congé paternité.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.