L'heure du premier Salon de l'Agriculture a sonné pour Emmanuel Macron, qui a prévu d'y passer toute la journée, ce samedi. Il y est très attendu dans un contexte d'inquiétude pour le monde agricole. Mais le Salon de l'Agriculture est quoi qu'il en soit le passage obligé de tous les présidents de la République.

François Hollande, lors de sa dernière inauguration du Salon de l'Agriculture, le 25 février 2017.
François Hollande, lors de sa dernière inauguration du Salon de l'Agriculture, le 25 février 2017. © AFP / CHRISTIAN HARTMANN / POOL

Le "meuuh" en bruit de fond, la photo avec la vache, la tartine et le verre de vin : c'est le rituel de la France éternelle, celle de qui se lève tôt et qui ne craint pas de se tâcher les bottes. Tous les présidents de la République se sont pliés à la traditionnelle inauguration du Salon de l'Agriculture. Tous, sauf un : François Mitterrand, l'éternel absent de l'exercice.

"Sarkozy ? Tu ne le verras plus !"

Le salon de l'agriculture et la gauche ne font en général pas bon ménage. Pourtant, c'est François Hollande qui détient le record du temps passé sur place. En 2013, il inaugurait son tout premier Salon de l'Agriculture, et aura passé dix heures sur place. 

Connu pour ses traits d'humour, il avait eu cette petite phrase qui n'était pas passé inaperçue. Devant les caméras, à la réflexion d'un enfant "Je n'ai jamais vu Nicolas Sarkozy", l'intéressé ironise : "Ah bah tu ne le verras plus !". Ce à quoi Nicolas Sarkozy avait répondu : "Mais qui a dit qu'on ne me reverrait plus ? Encore une promesse non tenue !"

Mais trois ans plus tard, sa visite avait été très chahutée par des éleveurs en colère. François Hollande avait été sifflé et hué sur son passage, à peine une heure après son arrivée sur place. L'un des stands du ministère de l'Agriculture avait été démonté.

Jacques Chirac, le plus populaire du cheptel

Une scène pareille, c'était inimaginable du temps de Jacques Chirac. Durant sa fonction, il n'a jamais raté un salon. Avec sa célèbre phrase : "Mes félicitations !", le Corrézien s'en donnait toujours à cœur joie, entre gorgées de bière, dégustations et caresses de bovins. Et même alors qu'il n'était plus président, en 2009, Jacques Chirac était attendu comme la superstar du salon.

"Casse-toi pauv' con !"

La crise agricole aidant, le premier à se faire sévèrement malmener, c'est Nicolas Sarkozy. En 2008, alors qu'un visiteur refuse de lui serrer la main, le chef de l'État lui répond : "Casse-toi pauv' con !" dans un coup de sang.

Une phrase malheureuse qui est loin d'être passée inaperçue, et qui n'a cessé de le poursuivre. En 2012, dans son livre La France pour la vie (Plon), Nicolas Sarkozy avait écrit : "Ce fut une bêtise que je regrette encore aujourd'hui. En agissant ainsi, j'ai abaissé la fonction présidentielle. Pour être humaine, ma réaction n'en était pas moins inappropriée : j'ai appris à mes dépens qu'avoir du caractère n'autorise pas tout." 

Première visite de président pour Emmanuel Macron

Le président semble décidé à battre le record de François Hollande et est arrivé au salon à 7h45, avant l'ouverture au public pour une rencontre à huis-clos avec les principaux acteurs institutionnels de l'agriculture française, avant d'entamer le tour des stands.

Emmanuel Macron s'est fait siffler pendant plusieurs minutes par des Jeunes agriculteurs (JA) qui brandissaient des T-shirts portant l'inscription "Attention agriculteurs en colère". Le président est allé à la rencontre de certains des siffleurs, des céréaliers qui protestaient contre la fin du glyphosate et contre la viande aux hormones qui risque d'être importée avec l'accord de libre-échange en négociations entre l'UE et le Mercosur. "Je vous engueule parce que j'aime pas qu'on me siffle derrière; mais après je viens vous voir et on s'explique", leur a-t-il dit calmement, promettant que "personne ne sera laissé sans solution". 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.