Marine Le Pen et Robert Ménard
Marine Le Pen et Robert Ménard © MaxPPP/Midi Libre/Bruno Campels

Le mariage de raison entre l'ancien journaliste et la présidente du Front est consommé. Le maire de Béziers a gagné la mairie grâce à l'appui de Marine Le Pen. Il n'ira pourtant pas au meeting de la présidente du FN ce vendredi soir dans sa ville. De son coté, le FN critique le recrutement dans le cabinet de Ménard de deux militants d'extrême droite.

"Robert Ménard est bien plus radical que le Front National". En pleine opération de dédiabolisation du parti, difficile pour Louis Alliot, le numéro deux du FN, de dire les choses plus clairement. C'est que le premier magistrat de Béziers vient de recruter à ses côtés André Yves Bek, idéologue de l'ultra droite, et Christophe Pacotte, dirigeant du Bloc identitaire.

Dans le même temps, Robert Ménard, à longueur d’interviews, continue de se détacher de la tutelle du FN. Une "attitude méprisante " pour Marine Le Pen qui a pris son téléphone cette semaine pour dire au maire de Béziers sa façon de penser. Du coup, Robert Ménard n'ira pas au meeting FN qui se tient ce vendredi soir dans sa ville.

Le FN, qui fait de Béziers une de ses "villes symboles", ne sera jamais vraiment parvenu à tirer les bénéfices politiques de la victoire de l'irrécupérable électron libre Robert Ménard.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.