Le bureau politique de l'UMP doit se réunir le 10 juin prochain.
Le bureau politique de l'UMP doit se réunir le 10 juin prochain. © Reuters

Des voix s'élèvent au sein de l'UMP, alors que le bureau du parti doit valider avant le 15 juin la direction de transition tricéphale "Juppé-Fillon-Raffarin".

Resteront-ils en place jusqu’au congrès d’octobre ? Depuis la démission de Jean-François Copé, avec pertes et fracas, éclaboussé par l’affaire Bygmalion, ce sont les trois anciens premiers ministres qui ont repris de manière transitoire les rênes du parti.

►►►Lire aussi | UMP : la bombe Bygmalion

Or, les sarkozystes voient d’un mauvais œil le retour de François Fillon et Alain Juppé aux affaires. Les deux hommes sont en effet deux concurrents sérieux de Nicolas Sarkozy, qui pourraient se mettre au travers de sa route si l’ancien président décidait de reprendre le chemin du pouvoir.

Nadine Morano et Claude Guéant ont donc attaqué de plein fouet ces derniers jours ; pour les deux anciens ministres sarkozystes, le trio au pouvoir esttout simplement illégal. « Je ne peux accepter une situation qui nous met dans l’illégalité », déclarait dimanche la député européenne de la région Est dans les colonnes du Parisien.

Leur argument ? L’article 24-5 des statuts de l’UMP :

En cas d’empêchement, le Président de l’Union est remplacé par le Vice-président ; il en est de même en cas de vacance de la présidence de l’Union jusqu’à l’élection d’un nouveau Président.

Un Vice-président, il y en avait un, jusqu’au 27 mai : Luc Châtel . Mais il a démissionné en même temps que toute l’équipe de tête.

►►►Lire aussi | Qui pour faire tourner la machine UMP ?

Pour calmer la révolte qui gronde le trio Juppé-Fillon-Raffarin a promis de ne pas prendre de décision à l’UMP d’ici à ce que sa présidence soit validée par un vote du bureau politique du parti. Initialement prévue ce mardi, la réunion est reprogrammée le 10 juin .

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.