Le vote électronique pour les militants de La République en marche est ouvert à partir de ce dimanche et jusqu'au 30 juillet

Les adhérents d'En marche vont voter pour les statuts de leur mouvement
Les adhérents d'En marche vont voter pour les statuts de leur mouvement © Radio France / ve

Cette fois ce ne sera pas un vote à main levée mais les 373 000 adhérents de La République en marche (LREM) seront amenés à voter par voie électronique pour ou contre les projets de statuts, publiés cette semaine, et issus d'une consultation qui a recueilli 2 500 contributions.

Des projets qui prévoient de maintenir le principe de la gratuité de l'adhésion et la possibilité d'une double appartenance, dès lors que le parti politique en question "porte les valeurs républicaines" excluant par exemple le Front national.

Soucieux de se présenter comme une formation novatrice, les responsables de LREM préfèrent le terme "mouvement" à celui de "parti". Cela rappelle trop à leurs yeux la "vieille" politique. Les instances du parti feront une large place à la société civile. Le mandat de ses dirigeants sera limité à trois ans, renouvelable une fois.

Pour éviter le développement de "baronnies", 20% des membres du "Parlement" de la République en marche seront tirés au sort à intervalles réguliers parmi les adhérents. Les statuts devraient prévoir qu’une convention extraordinaire, regroupant l’ensemble des adhérents, peut être réunie si deux tiers des membres du Conseil le décident.

Un budget participatif permettra de financer des actions proposées et sélectionnées par les adhérents.

Les résultats du vote seront proclamés le 1er août

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.