Les candidats à la primaire de la Belle Alliance Populaire, autour du PS, sont désormais connus. Mode d’emploi du scrutin qui aura lieu fin janvier.

Les règles des primaires avaient été établies au meeting de la BAP début juillet à Paris
Les règles des primaires avaient été établies au meeting de la BAP début juillet à Paris © Maxppp / Nicolas Kovarik

Aux dernières heures des dépôts de candidatures, huit postulants sont en lice. Combien seront-ils le 22 janvier 2017, au premier tour de la primaire de la gauche socialiste?

Les candidats à l’investiture du PS et de ses alliés, au sein de la primaire de la Belle Alliance Populaire (BAP), peuvent déposer leur dossier de candidature jusqu’à ce 15 décembre 18 heures, après deux semaines qui auront vu le fracassant renoncement de François Hollande et l'entrée en campagne, suivie de sa démission de Matignon, de Manuel Valls. Ce dernier doit d'ailleurs déposer son dossier et ses parrainages in extremis ce jeudi. Arnaud Montebourg avait été le premier à le faire, dès l'ouverture des candidatures le 1er décembre.

La BAP, héritière amaigrie de l’ancienne "gauche plurielle", réunit le PS, l’UDE (Union des Démocrates et Écologistes, de Jean-Vincent Placé et Jean-Luc Bennhamias, ex-Vert, ex-Modem), le mouvement Écologistes ! (menée par Emmanuelle Cosse et François De Rugy). Après avoir annoncé qu'elle ferait campagne sans passer par la case primaire, Syliva Pinel, présidente du PRG (Parti Radical de Gauche) a finalement décidé de s'aligner dans la course à l'investiture, permettant ainsi à la primaire de la BAP de sauver l'honneur en affichant au moins une candidature féminine.

Qui pourra voter, quand et comment?

Le vote aura lieu en deux tours, les 22 et 29 janvier 2017, dans environ 7400 bureaux de vote ouverts de 9h à 19h. Les organisateurs se sont engagés à respecter « un maillage de proximité » : un bureau de vote minimum par canton, un par tranche de 2000 électeurs de gauche. Ce sera de toute façon moins que les 11 000 points de vote ouverts en 2011, et qui avaient attiré plus de trois millions d'électeurs.

Chaque électeur devra verser un euro de participation au scrutin, à chaque tour. Les deux tours des primaires sont ouverts : tout détenteur d’une carte électorale française pourra y participer, à condition de signer dans la feuille d’émargement une mention certifiant qu’il ou elle "se reconnaît dans les valeurs de la gauche". Les adhérents étrangers des partis adhérents à la BAP pourront également voter, ainsi que les mineurs qui auront 18 ans au moment du premier tour de la présidentielle.

Calendrier serré pour les primaires de la gauche
Calendrier serré pour les primaires de la gauche © Visactu

Qui se présente?

La liste définitives de ceux qui pourront concourir, au premier tour des primaires le 22 janvier 2017, sera officialisée samedi 17 décembre, date du début de la campagne qui se terminera deux jours avant le premier tour, le 20 janvier.

D’ici là, huit candidats se sont déjà fait connaître :

- Manuel Valls

- Arnaud Montebourg

-Benoît Hamon

- Vincent Peillon, invité de dernière minute

- François de Rugy

- Jean-Luc Bennahmias

- Sylvia Pinel, présidente et candidate investie par le PRG, a confirmé ce mercredi qu'elle prendra bien part à la primaire de la BAP

- Gérard Filoche assure qu'il déposera à temps les parrainages requis, mais qu'il sera de toute façon exclu de la primaire car l'organisateur en chef, Christophe Borgel, a déjà fait savoir qu'il ne voulait pas plus de sept candidats

Quels parrainages?

Pour que chaque candidature soit validée, elle devra avoir reçu des parrainages représentant :

- 5% des membres titulaires du Conseil national du PS

OU

- 5% des parlementaires socialistes

OU

- 5% des conseillers régionaux ou départementaux socialistes sur au moins quatre régions et dix départements

OU

- 5% des maires socialistes de villes de plus de 10 000 habitants sur au moins quatre régions et dix départements

Ils devront également s’engager à respecter une « charte d’éthique des primaires », qui comprend l’engagement à soutenir celui ou celle qui sera désigné(e) par les électeurs.

Chaque candidat retenu après le 17 décembre bénéficiera de 50 000 euros de budget pour mener sa campagne, pris en charge par le PS.

La Haute Autorité des primaires est constituée des 15 membres de la Haute Autorité d’Ethique du PS, présidée par le professeur de droit Thomas Clay. Parmi les cadres du PS, Christophe Borgel et Rachid Temal sont en charge de l'organisation. Ils ont récemment précisé comment les débats télévisés allaient se dérouler: ils seront au nombre de trois, diffusés les 12, 15 et 19 janvier. Christophe Borgel ne cachait pas cette semaine qu'il espérait ne pas dépasser le nombre de sept candidats au premier tour parce qu'au-delà, "ça commence à être compliqué".

Entre les deux tours, le débat des finalistes aura lieu le mercredi 25 janvier.

Le vainqueur de la primaire sera officiellement investi candidat de la BAP le 5 février.

Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.