C'était furtif mais c'était tendre. C'était la scène du Zénith de Limoges, c'était le 29 mars et c'était un baiser. Un petit bécot, petit poutou, une bisette, une courte embrassade. Evoquer une étreinte serait sans doute un peu fort. Parler d'un enlacement serait également exagéré, car il ne l'a pas enlacée, non. Lorsque François a passé la parole à sa compagne ce soir là, elle lui a juste accordé un bisou - pch ! Un bisou comme une preuve, ont alors dit certains. "Oui, nous sommes toujours en couple et oui, nous vivons toujours ensemble", explique d'ailleurs la candidate dans son livre "Maintenant". Bon, comme ça c'est dit. François Hollande pourrait donc devenir le premier Monsieur de France mais c'est surtout parce qu'il est le premier du PS qu'on l'aura vu et entendu tout au long de la campagne. J'ai dit premier Monsieur de France, et non pas Mister France - ça, c'est les biscottos.Elle, on l'avait très peu vue et très peu entendue en 2002, mais cette année Babette a joué bon gré mal gré le jeu. Elle a reçu dans sa cuisine une équipe d'"Envoyé Spécial" et elle a accepté les photos de famille dans la presse. Par exemple une jolie double page du couple dans Paris-Match cette semaine. Pas de baiser, pas de bécot, pas de poutou ni de bisette ou de courte embrassade, mais il y a enlacement. Et un large sourire pour dire évidemment tout le bonheur de trente six années de mariage. Babette Bayrou était présente lors de la déclaration de candidature de son époux début décembre. Elle pourrait être également là, lors du dernier meeting à Pau dans huit jours. Alors que le candidat dénonçait il n'y a pas si longtemps la "pipolisation" de la vie politique, on sait dorénavant presque tout de sa femme. Notamment que ce qu'elle préfère chez lui, c'est sa virilité. Bon, comme ça c'est dit. On sait maintenant par ailleurs qu'elle apprend l'arabe et l'hébreu.Jany, de son côté, n'apprend ni l'arabe ni l'hébreu, c'est pas prévu, mais c'est elle qui choisit les cravates du plus âgé des candidats. Jany choisit toujours des couleurs vives, parce que justement, dit-elle, elle trouve que ça fait jeune. Elle aime beaucoup les animaux, elle trouve qu'on les traite mal. Elle aime aussi beaucoup les pygmées, elle trouve qu'on les traite mal. Et si un jour elle devait s'installer à l'Elysée, Jany Le Pen voudrait faire en sorte que toutes les familles riches adoptent un vieillard dans le besoin. Bon, comme ça c'est dit. Elle monte sur la scène à la fin de chaque meeting et elle a droit souvent à son baiser - pch ! - à son petit bécot, son petit poutou, à sa bisette et à son embrassade.Et voilà donc pour celles et pour celui qu'on aura finalement beaucoup vus durant cette campagne. Pas vu madame Nihous, ni madame Besancenot par exemple. Pas vu non plus monsieur Buffet, ni monsieur Laguiller. Existent-ils d'ailleurs ? Ou refusent-ils simplement de se prêter à la mise en scène ?Et Cécilia, mais oui, tient, Cécilia, on a failli l'oublier ! Lors du sacre de son mari, début janvier porte de Versailles, elle, elle a d'ailleurs refusé d'être mise en scène. Il lui a fait un signe, c'était furtif et c'était tendre, il voulait qu'elle le rejoigne sous les projecteurs. Mais Cécilia n'a pas voulu. Ce jour-là, pas de baiser, pas de petit bécot, pas même une bisette ou une courte embrassade. Il n'y a pas si longtemps, elle aussi recevait pourtant une équipe d'Envoyé Spécial. Il n'y a pas si longtemps, elle aussi recevait pourtant la presse dans sa cuisine - enfin plutôt dans celle du ministère de l'Intérieur. Puis il y a eu ce que l'on sait. Et puis tenez, la revoilà, il suffisait de chercher, il y a cinq photos d'elle en robe-fourreau rose fuchsia. C'est encore dans Paris-Match : Cécilia Sarkozy applaudit tout sourire Chico, le chanteur des Gipsy King. Et voilà que son mari qui nous déclare aujourd'hui que s'il est élu, "c'est évident, [sa] femme jouera un rôle". Bon, comme ça c'est dit... On attend désormais le poutou !

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.