Rachida Dati épingéle par la Cour des Comptes
Rachida Dati épingéle par la Cour des Comptes © MaxPPP/Thomas Padilla

Les dépenses en frais de représentation et de communication de l'ancienne Garde des Sceaux viennent d'être rejetées par la Cour des comptes.

Dans une décision publiée le 22 janvier, et repérée par Le Point, la Cour des comptes a refusé au total pour près de 190.000 de dépenses pour la période allant de 2007 à 2010. Près de 9.000 euros ont été payés en pâtisseries, boissons ou encore vêtements de luxe par le ministère et pas moins de 180.000 euros pour la communication à une société Giacometti Péron. Pierre Giacometti est un proche de Nicolas Sarkozy.

Les explications de Nathalie Hernandez

59 sec

Les dépenses de Rachida Dati

La maire du VIIe arrondissement, qui parle de frais de représentation, dément :

Le ministère de la Justice ne m'a jamais financé de dépenses personnelles ou acheté un quelconque vêtement. Je ne vivais pas au ministère et mes dépenses étaient financées sur mes deniers personnels.

Et jeudi, sur i> télé, l'ex ministre a dénoncé une "cabale politique" et a mis en cause des proches de Nicolas Sarkozy

Rachida Dati :

J'en ai parlé avec Nicolas Sarkozy, je ne laisserai pas faire. S’ils veulent me qualifier, comme certains dans l’entourage de Nicolas Sarkozy, de voleuse de poules, d’arabe, de beurette... Certains me traitaient de "zoubida... Maintenant stop ! Sans vous parler des attaques sexistes. Si on veut me ramener sur le fric, sur le bling-bling, ça va, mais ce n’est pas le cas. Je n’ai jamais rien dit, on m’a proposé d’écrire des livres, j’ai toujours refusé mais maintenant, trop c’est trop.

48 sec

Dati dénonce une cabale

Rachida Dati n'aura de toute façon rien à rembourser. En effet, l'ensemble de ces sommes, validées par le comptable public du ministère, devront être remboursées par ce dernier, comme le prevoit la loi.

L'ancienne Garde des Sceaux envisage tout de même des poursuites judicaires contre l'hebdomadaire Le Point qui a sorti l'affaire.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.