[scald=64857:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - L'UMP présentera des candidats aux législatives de juin 2012 dans l'ensemble des 577 circonscriptions, à l'exception de celles détenues par des élus Nouveau Centre (NC) s'ils acceptent de soutenir Nicolas Sarkozy dès le premier tour de la présidentielle, a-t-on appris de source proche du parti.

La décision a été actée mercredi au cours de la réunion hebdomadaire du bureau politique du parti présidentiel.

"Il y aura des candidats partout sauf contre les députés Nouveau Centre qui soutiennent Nicolas Sarkozy au premier tour. Cela n'aurait pas de sens d'envoyer des candidats contre eux", a déclaré cette source.

Cette décision intervient alors que la candidature du président du NC Hervé Morin à la présidentielle, que l'ancien ministre de la Défense a prévu d'officialiser à la fin du mois, est l'objet de critiques croissantes au sein de la formation au vu notamment de la faiblesse de sa cote dans les sondages.

Créé par les anciens amis de François Bayrou qui avaient rejoint Nicolas Sarkozy entre les deux tours de la présidentielle 2007, le Nouveau Centre compte 22 députés à l'Assemblée nationale, deux autres étant apparentés à son groupe.

"Je suis un peu surpris au vu des positions du président de la République qui a toujours dit son attachement à la diversité dans la majorité", a déclaré à Reuters le député NC d'Eure-et-Loir Philippe Vigié.

"La dernière fois qu'on l'a vu, il a déclaré qu'il n'avait jamais cru au parti unique", a-t-il ajouté.

"Nous ne sommes pas en situation d'agresseur et nous ne sommes pas dans une stratégie de primaires généralisées", a-t-il encore dit en soulignant que le NC avait montré sa solidarité avec le gouvernement "pendant toute cette mandature".

La commission nationale d'investiture de l'UMP pour les législatives a tenu sa première réunion lundi.

Yann Le Guernigou, édité par Elizabeth Pineau

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.