Manuel valls a engagé la responsabilité du Gouvernement
Manuel valls a engagé la responsabilité du Gouvernement © MaxPPP/EPA/Etienne Laurent

Une nouvelle motion de censure sera débattue dans l'après-midi à l'Assemblée, quatre mois à peine après la précédente. Comme la dernière fois, Manuel Valls a utilisé le fameux alinéa 3 de l'article 49. Comme la dernière fois, le résultat est couru d'avance.

Certes, sur le papier, cet article semble comprendre un risque pour le gouvernement, qui engage sa responsabilité devant la représentation nationale pour faire passer un projet de loi (en l'espèce, la loi Macron). Mais dans les faits, la fameuse censure est une épée de Damoclès en carton .

La droite espère renverser le gouvernement Valls, avec l'aide de quelques voix du Front de Gauche. Mais dans les faits, puisque le scénario est le même que le 19 février, la plupart des députés s'attendent à la même fin .

Pour Jean-Christophe Fromentin, député UDI, il n'y a aucun suspense.

Probablement, ça va être les mêmes discours d'un côté comme de l'autre. En clair, c'est une pièce de théâtre , dans laquelle je n'ai pas envie de jouer.

En clair, à l'UDI, comme il y a quatre mois, tout le monde ne votera pas la censure.

Les frondeurs absents, la droite clairsemée

Tous les députés du parti Les Républicains , en revanche, soutiendront comme un seul homme la motion. Y compris les absents, comme Virginie Duby-Muller, élue de Haute-Savoie, occupée à organiser les célébrations du 18 juin, "une date importante dans notre vie publique, en particulier pour les élus des Républicains". Les procurations tourneront dont à plein régime.

Restent les députés du Front de Gauche. Six avaient voté la censure la dernière fois , avec la droite. Aujourd'hui, Jacqueline Fraysse a plus de mal à se décider.

Cette façon de s'opposer en apparence à Manuel Valls nous dégoûte.

Quant aux frondeurs, ils ont prévu de montrer leur inflexible opposition... en désertant l'hémicycle. Pas question d'assister à la deuxième prise, avec les mêmes acteurs dans les mêmes rôles, alors qu'une troisième représentation est déjà annoncée pour le mois de juillet.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.