adoption de la nouvelle carte des régions, qui unit le limousin à l’aquitaine
adoption de la nouvelle carte des régions, qui unit le limousin à l’aquitaine © reuters

L'Assemblée nationale commence mardi l'examen de la carte des 14 grandes nouvelles régions adoptée par la commission des Lois de l'Assemblée nationale et très proche de celle annoncée le 2 juin par François Hollande, mis à part le Limousin qui se retrouve avec l'Aquitaine .

Un exercice quasi-impossible : dessiner une carte consensuelle des régions de France, en débattant du premier volet de la réforme voulue par François Hollande, qui a pour ambition de "transformer pour plusieurs décennies l'architecture territoriale de la République".

Face à cette "page blanche" du Sénat, les députés, sous la proposition du rapporteur socialiste Carlos Da Silva, suppléant de Manuel Valls, ont rétabli en commission la carte gouvernementale de 14 régions (au lieu des 22 actuelles). Une seule modification : le Limousin uni à l'Aquitaine et non à la nouvelle région Centre-Poitou-Charentes.

Pour le député-maire de Guéret, fusionner le Limousin et l'Aquitaine est une mauvaise idée car la Creuse se trouverait loin des centres de décision et sous représentée dans une grande région qui ne partage pas les mêmes préoccupations. Michel Vergnier a annoncé qu'il s'abstiendrait.

Le peu d'intérêt qu'on porte à la Creuse m'a choqué

Un département devrait pouvoir changer de région

La commission des Lois a également introduit un amendement ouvrant à partir de 2016 un droit d'option qui permettra à un département de changer de région, mais à des conditions très strictes. Chaque demande de changement sera examiné a la loupe avec comme objectif à respecter : ne pas destabiliser un equilibre régional.

Les explications de Stéphane Leneuf

Nouvelle version de la carte des régions du 7 juillet.
Nouvelle version de la carte des régions du 7 juillet. © IDÉ

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.