eelv refuse de participer au gouvernement valls
eelv refuse de participer au gouvernement valls © reuters

Nouvelle passe d'armes mercredi entre le PS et EELV sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes. Manuel Valls a répété que le chantier allait reprendre, tout en dénonçant "une minorité violente" sur place. Le dialogue à gauche est-il mort ?

Avec sa réponse à une question d'un des derniers députés Verts, Sergio Coronado, Manuel Valls a provoqué la colère à distance des écologistes . Cécile Duflot, fraîchement arrivée à Notre-Dame-des-Landes, dénonce immédiatement "une opération de communication indigne, un mensonge considérable".

De quoi envenimer un peu plus les relations entre les deux formations , à un mois d'élections régionales qui cumulent les dossiers qui fâchent.

"Provocations inutiles qui nuisent à tous"

Pour Europe Écologie Les Verts, c'est le supplice de la goutte d'eau. À Science Po, Manuel Valls avait déjà enterré la veille le droit de vote des étrangers. À Bruxelles, il y a huit jours, la France approuvait l'assouplissement des normes sur le diesel. Mercredi, la refonte du code du travail était confiée à Robert Badinter... "Pour mieux camoufler Macron" , ironise un élu écologiste.

Sans oublier le référendum du PS sur l'unité de la gauche, ou l'interview de François Hollande au Chasseur Français...Autant de petits attaques que les anciens amis vivent plus ou moins bien. Sandrine Rousseau, candidate écologiste dans le Nord se demande ainsi pourquoi on voit arriver tant de "provocations inutiles qui nuisent à tous".

Le député vallsiste Carlos Da Silva lui répond avec candeur : "Ne mélangeons pas tout, François Hollande se démène pour la COP 21 , le Parlement a augmenté les taxes sur le diesel et pendant ce temps les écologistes explosent. Chez eux, c'est : plus écolo que moi, tu meurs ".

Dans Le Monde, Jean-Christophe Cambadélis écrit que l'unité de la gauche "est acquise". Réaction immédiate de Sandrine Rousseau : "Pas du tout. Chez nous ce sont les militants qui voteront la stratégie pour le second tour".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.