[scald=222921:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Les Français privilégient une baisse du train de vie des élus et une réduction du nombre de fonctionnaires afin de redresser les comptes publics, selon un sondage Opinionway pour Tilder et LCI publié jeudi.

Ils sont 86% à considérer que le gouvernement doit en priorité s'attaquer au train de vie des élus, 34% à se prononcer en faveur d'une réduction du nombre des fonctionnaires et 27% à préconiser une coupe dans les dépenses militaires.

A l'inverse, ils ne sont qu'entre 9% à 19% à prôner une baisse des minima sociaux (19%), allocations familiales (17%), indemnisation chômage (16%) et allocations logement (9%).

Seuls 6% d'entre eux se prononcent pour une baisse des pensions et un report de l'âge légal pour partir à la retraite.

La baisse des dépenses liées à la santé, au fonctionnement de la justice et de la police, et à l'éducation, est plébiscitée par moins de 5% des Français.

Ce sondage a été réalisé en ligne les 13 et 14 mars auprès d'un échantillon de 1.000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Marine Pennetier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.