[scald=31591:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Les Français, très majoritairement inquiets des répercussions de la situation financière actuelle, font davantage confiance à la chancelière Angela Merkel qu'à Nicolas Sarkozy pour la résoudre, montre un sondage publié jeudi par Le Parisien.

Selon cette étude menée par Harris Interactive, 79% des personnes interrogées se disent inquiètes pour la France et 67% pour leur situation personnelle.

Et c'est à eux-mêmes, les citoyens, qu'ils se fient le plus (48%) pour éviter le déclenchement d'une nouvelle crise financière et économique.

Angela Merkel et le gouvernement allemand obtiennent la confiance de 46% des sondés, loin devant Nicolas Sarkozy et le gouvernement français (33%).

Le Fonds monétaire international (41%), les entreprises (39%) et l'Europe (36%) inspirent ainsi davantage confiance aux Français que leurs propres responsables.

A l'opposé, la défiance touche particulièrement les traders (6%), les banques (17%) et les agences de notation (17%).

Concernant les moyens dont dispose la France pour réduire ses déficits et sa dette, les personnes interrogées privilégient à 85% la réduction des dépenses sur l'augmentation des impôts (12%).

Le sondage a été réalisé en ligne du 8 au 10 août auprès de 1.090 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Marc Angrand, édité par Clément Guillou

Mots-clés :
Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.