[scald=67713:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Près des deux tiers des électeurs français (64%) se déclarent prêts à voter pour un candidat issu de la diversité, contre un peu plus d'un tiers (36%) qui y sont réticents, selon un sondage Harris Interactive diffusé vendredi.

Cette enquête a été effectuée à la demande du parti "Allez la France !" dirigé par Patrick Lozès, fondateur du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran).

Ce dernier s'est récemment lancé dans la course à l'élection présidentielle de 2012 en France avec pour cible principale les quartiers populaires où l'abstention risque d'être forte.

Le sondage ne visait pas à mesurer si un candidat auquel on attribuerait une origine spécifique pourrait bénéficier d'un avantage particulier, mais "bien d'identifier si le fait d'être issu de la diversité pouvait constituer un obstacle pour un candidat", souligne Harris Interactive.

Le premier clivage entre ceux qui se montrent particulièrement ouverts à l'idée de voter pour un candidat issu de la diversité et ceux qui y sont réticents est politique, relève l'institut.

Les sympathisants de gauche en général se déclarent nettement plus prêts à voter pour un candidat issu de la diversité que les sympathisants de l'UMP (respectivement 72% et 52%).

Ceux du Front National semblent les moins enclins à voter pour un tel candidat: seuls 36% s'y disent prêts.

Le deuxième clivage notable est générationnel: les personnes âgées de 18 à 24 ans sont les plus enclines à voter pour un candidat issu de la diversité (79%), tandis que cette opinion n'est partagée que par 56% des personnes âgées de 50 à 64 ans.

Cette enquête a été réalisée par internet du 28 septembre au 5 octobre auprès d'un échantillon de 851 personnes inscrites sur les listes électorales.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.