L'Hôtel de la région Centre à Orléans où le PS François Bonneau a été réélu pour un troisième mandat
L'Hôtel de la région Centre à Orléans où le PS François Bonneau a été réélu pour un troisième mandat © Radio France / mathilde.dehimi

Dans le Centre Val-de-Loire, le président sortant François Bonneau a été réélu de justesse dimanche soir à la tête de la région. Les jeunes militants du Loiret assurent avoir compris le message des électeurs du Front national et envisagent de les rencontrer chez eux dans les zones rurales.

Seules 8.700 voix séparent le président de la région Centre Val-de-Loire, François Bonneau, du candidat de l'union de la droite, le député UDI Philippe Vigier. Arrivé en 3e position, l'eurodéputé FN Philippe Loiseau a triplé son score par rapport aux régionales de 2010.

Dimanche soir à l'Hôtel de région à Orléans, les jeunes militants socialistes ont bien cru que leur candidat ne décrocherait pas de troisième mandat. Une fois rassurés, ils ont aussi tenu à tirer les leçons de ce scrutin qui a vu le Front national battre un record historique en nombre de voix dans la région.

Lors de ce second tour, certains villages ont voté jusque 60% pour le candidat FN en tête au premier tour dans tous les départements du Centre. Le FN a plus que doublé le nombre de ses conseillers régionaux (17 FN, 20 Union de la droite, 40 Union de la gauche).

Pour les prochaines échéances électorales de 2017, présidentielle et législatives, les militants socialistes ont bien conscience qu'il faudra convaincre, aller chercher des électeurs dans des territoires ruraux, traditionnellement à droite dans le Loiret et qui placent désormais le Front national en tête. Pour ces élections régionales, François Bonneau obtient la victoire grâce aux voix des grandes villes de la région.

Pour Yann Chailloux, responsable des jeunes socialistes du Loiret,"une des premières choses à faire est d'aller voir les gens, discuter et notamment dans les territoires ruraux, ce qu'on fait encore très peu dans les partis politiques. Ce qui est essentiel, c'est d'aller voir tout le monde et d’arrêter de diviser les campagnes et les villes comme le fait le FN."

François Bonneau lui-même reconnait que le lien est distendu avec certains électeurs. Il rappelle que son programme prévoit d'aider à sortir de l'isolement certains publics avec deux fois plus de maisons de santé et le développement du très haut débit.

François Bonneau, président PS région Centre :

Au-delà de la réalisation concrète, il faut renouer le lien citoyen car on a le sentiment que quand bien-même des avancées sont faites, cela n'efface pas le doute profond par rapport à l'avenir.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.