Les maires espèrent peser sur le projet de loi de finances pour 2016 qui sera présenté à la fin du mois
Les maires espèrent peser sur le projet de loi de finances pour 2016 qui sera présenté à la fin du mois © MaxPPP

Les maires de France se sont rendus ce samedi à la rencontre de leurs administrés et, pour certains, ont manifesté pour dire leur inquiétude face à la baisse des dotations de l'Etat qui, affirment-ils, risque de peser sur l'investissement local.

Manifestations, pétitions, rencontre avec les administrés : les maires de France se mobilisent ce samedi pour exprimer leurs inquiétudes sur la baisse des dotations de l’Etat. A l'appel de l'Association des maires de France, de nombreux élus ont ainsi appelé à rallier leur "appel pour les communes de France", une pétition en ligne qui, vers 10h ce samedi matin, avait recueilli un peu plus de 31.000 signatures.

Selon le sénateur maire socialiste de Montendre, Bernard Lalande, l'Association des Maires de France est utilisée à des fins politiques par le parti Les Républicains. A ses yeux, il est normal que les collectivités participent au désendettement du pays. "Les maires des communes très riches qui manifestent devraient avoir la décence d’aider les communes très pauvres plutôt que de les amener à des manifestations qui feront qu’elles préserveront leurs acquis alors que les communes pauvres… seront encore plus pauvres.", oppose-t-il.

Bernard Lalande, sénateur maire socialiste de Montendre :

50 milliards d’euros d’économies à réaliser d’ici 2017

L'AMF dénonce l'ampleur et la rapidité des efforts demandés aux communes et intercommunalités qui devraient, selon elle, voir baisser la dotation globale de fonctionnement de 15,8 milliards d'euros en cumul sur la période 2014-2017. Cet effort entre dans le cadre du plan d'économies de 50 milliards d'euros sur la période 2015-2017 décidé par le gouvernement, auquel les collectivités locales sont appelées à contribuer à hauteur de 11 milliards d'euros.

L’exécutif ne devrait pas ralentir le rythme des économies

Les maires espèrent peser sur le projet de loi de finances pour 2016 qui sera présenté à la fin du mois et devrait inclure une réforme de la dotation globale de fonctionnement. L’exécutif, lui, se montre peu enclin à ralentir le rythme des économies demandées et le Premier ministre Manuel Valls a répondu en annonçant la création d'un milliard d'euros pour soutenir l'investissement.

François Hollande inflexible

François Hollande a rappelé vendredi soir à Tulle, en Corrèze, qu'il connaissait les impératifs de gestion d'une collectivité, sans donner de signe d'inflexion. Il a par ailleurs fustigé les élus qui demandent plus d'économies et en même temps plus de dotations, et a rappelé que les principaux chefs de file de la droite estiment à 100 milliards d'euros, au lieu de 50, les économies à réaliser pour redresser les finances publiques.

Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.