Les électeurs ont donc choisi Patrick Mennucci pour affrontera l'UMP Jean-Claude Gaudin aux municipales de 2014.

"Les deux candidats reconnaissent la victoire de Patrick Mennucci dans des scores relativement serrés (57,1%) mais suffisamment nets pour qu'il n'y ait pas de discussion sur ce résultat et sur l'écart", a déclaré Alain Fontanel, secrétaire aux fédérations du PS.

Samia Ghali
Samia Ghali © Radio France
Première a s'exprimer depuis le restaurant du Vieux-Port où elle avait donné rendez-vous à ses partisans, Samia Ghali a lancé à ses supporters survoltés "Même si les chiffres parlent d'eux-même, nous n'avons pas perdu". Très déçue, la candidate à voulu dire à Jean-Marc Ayrault combien sa déception "du comportement du Gouvernement", car la candidate dit s'être battue seule, contre cinq candidats plus le gouvernement". Samia Ghali a également interpellé Jean-Marc Ayrault et François Hollande pour leur réclamer les moyens qui selon elle manquent à la ville de Marseille, et qu'"ils n'ont jamais apporté" à la ville, alors que le public sifflait le Premier ministre et le Président sans que la sénatrice les fasse taire. **Samia Ghali**
Samia Ghali avait remporté le premier tour avec 25,25%. Patrick Ménnucci avec ses 20,65% bénéficiait d'un léger avantage sur le papier, grâce au ralliement de trois candidats à sa cause : la ministre Marie-Arlette Carlotti (19,52%), du député Henri Jibrayel (3,71%) et du président de la communauté urbaine, Eugène Caselli (16,57%). ### "Les marseillais ont choisi, ils m’ont désigné, mais personne n’a perdu"
Mennucci
Mennucci © Radio France
Patrick Menucci s'est exprimé depuis la Fédération socialiste, après avoir pris plusieurs minutes pour parler avec Samia Ghali. Ses premiers propos ont été pour les marseillais "L’espoir est possible, a-t-il dit. "Marseille a été moquée pour la violence. Nous allons redresser Marseille, lui redonner la dimension qu’elle mérite". Mais surtout Patrick Mennucci, pour tenter de préserver l'avenir, a rendu hommage à la campagne de Samia Ghali. "J'ai été fier de concourir avec toi, pas contre toi" a-t-il dit à celle qui était debout derrière lui, s'excusant même pour ce qui a pu se passer durant la campagne "Parfois des mots ont pu blesser, si c’est le cas, ma chère Samia, je le regrette et je souhaite qu’ensemble nous soyons en capacité d’offrir un nouveau destin à Marseille". Le gagnant a même fait applaudir la perdante, qui, sur la tribune en retrait, n'a pas prononcé un mot. **Patrick Menucci**
**> [Patrick Mennucci sera lundi matin à 7h50 l'invité de Clara Dupont-Monod](http://www.franceinter.fr/emission-linvite-de-7h50-patrick-mennucci-remporte-la-primaire-a-marseill)** ### Jean-Claude Gaudin vainqueur de la primaire PS ? Le maire UMP de Marseille, 74 ans, très probable candidat à sa propre succession en 2014, s'est dit dimanche soir "consterné" par la campagne des primaires socialistes, qui a selon lui "porté atteinte à l'image de la ville"."Au cours de leurs trop nombreux débats, ils n'ont à aucun moment servi les intérêts de notre ville. Bien au contraire, ces affrontements internes au Parti socialiste ont porté atteinte à l'image de Marseille et ont renforcé son dénigrement", a-t-il dit.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.