Les médecins entament leur deuxième semaine de grève. Généralistes et spécialistes ont été rejoints par SOS Médecins pour dénoner le projet de loi de Marisol Touraine. Entre 400 et 600 d'entre eux ont manifesté à Rennes.

Les médecins ont défilé entre la CPAM et l'Agence régionale de santé (ARS). Ils ont brandi des banderoles "Non à la loi de santé" ou "Finistère en colère." Une ambiance bon enfant pour dénoncer une réforme qui abime la médecine libérale selon Nikan Mohtadi, généraliste à Quimper et représentant de l'UFML (union française pour la médecine libre) :

Nous avons fermé nos cabinets pour montrer ce que serait la médecine si jamais il n'y avait plus de médecine libérale. Il y a des médecins venus de Quimper, Rennes, Vannes, Lorient, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Angers, Nantes mais aussi de Basse-Normandie.

Reportage dans la manifestation de Laureen Lehoux

1 min

Manifestation de médecins à Rennes

Il est difficile d'évaluer la portée de cette grève, dans une période où de nombreux praticiens sont d'habitude en vacances. Le SAMU parle d'une situation tendue mais pas encore de crise. D'autant que de nombreux médecins sont réquisitionnés.

Exemple en Dordogne où ce sont les gendarmes qui frappent à la porte des docteurs pour faire appliquer la décision de la préfecture. Le reportage de Corinne Duval.

1 min

Des médecins réquisitionnés en Dordogne

"Pas de difficulté dans l'accès aux soins" selon marisol Touraine

Alors qu'elle visitait un centre d'hébergement de l'Armée du Salut à Paris, Marisol Touraine a dressé un bref bilan de la situation :

Nous ne constatons pas de difficulté dans l'accès aux soins sur le territoire national. Il y a eu dans certains endroits des appels en nombre plus important aux centres 15 pour avoir des renseignements, mais [...] quand on compare la fréquentation aux urgences maintenant par rapport aux années précédentes, on voit qu'il y a une stabilité. J'entends les inquiétudes de certains médecins libéraux, qui marquent surtout leur opposition au tiers-payant et souhaitent, pour certains d'entre eux, une revalorisation de la consultation. Je suis certaine qu'à l'occasion des discussions qui vont reprendre dès la rentrée, dont je souhaite qu'elles soient constructives, nous pourrons ensemble trouver les moyens, concrètement, d'apaiser les inquiétudes, de modifier ce qui peut l'être tout en garantissant aux Français l'accès aux soins et l'absence d'obstacle financier. Nous travaillons sur les modalités de mise en oeuvre du tiers-payant et je souhaite qu'elles soient les plus simples et les plus rapides possible pour les médecins.

Marisol Touraine a réaffirmé sa volonté de mener à bien la réforme de la santé.

Médecins : qui est en grève, pourquoi ?
Médecins : qui est en grève, pourquoi ? © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.