EXCLUSIVITÉ FRANCE INTER | Cyril Graziani a recueilli le témoignage de Me Dominique Bartoli. Ce notaire d'Ajaccio est accusé par Bercy de menaces de mort sur le ministre de l'économie Emmanuel Macron. Mais le notaire se défend. Ce n'était que de l'humour

Souvenez-vous, c'était le lundi 2 février dans l'hémicycle de l'assamblée nationale. En plein examen de son projet de loi, Emmanuel Macron annonce publiquement avoir reçu des menaces de mort de la part d'officiers publics ministériels. Menaces pour lesquelles le ministre de l'economie a porté plainte.

En cause, mais on ne le sait pas à ce moment là, cette photo postée sur les réseaux sociaux.

Me Dominique Bartoli contre la loi Macron
Me Dominique Bartoli contre la loi Macron © radio-france / DR

On y voit le notaire Me Dominique Bartoli, en cravate avec ce panonceau : "A vendre. Notaire furibard, 40 ans, itinérant, connaît tous les chemins de son pays. Permis de chasse pour plumes, battues, Macron, R.Ferrand. Plasticages possibles."

Le but n'était pas de faire peur mais de faire rire

Me Dominique Bartoli a décidé de s'expliquer sur France Inter.

Selon ce notaire corse, son message est purement humoristique. il veut dénoncer la réforme des professions réglementées contenues dans la loi Macron. "Je n'ai jamais eu l'intention de menacer qui cue ce soit et surtout pas un ministre de la République. "

"Je n'ai pas commis de faute, je me défendrai en cas de sanctions".

Me Dominique Bartoli ajoute que ce n'est pas lui qui a posté l'image sur tweeter mais l'association pour la sauvegarde et la promotion du notariat. "En réalité, c'est toute une série de 140 photos qui sont quasiment identiques avec des messages différents. Le mien était un petit peu décalé étant moi-même Corse. Et j'ai voulu moi-même me moquer de mes origines et aux clichés sur notre île. C'est une parodie du film 'l'Enquête corse'".

Me Dominique Bartoli répond aux questions de Cyril Graziani :

Je suis quelqu'un de non-violent et je ne comprends pas comment on a pu penser du côté de Bercy que ma photo était une menace.

Convoqué par la police

Pour cette photo, Me Dominique Bartoli a été convoqué au commissariat d'Ajaccio. Entendu par les policiers le jeudi 5 février, il en est ressortii libre et ne fait l'objet à ce jour d'aucune poursuite.

Mots-clés: