L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand devrait présider la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand devrait présider la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie © MaxPPP

Les premiers présidents des sept nouvelles grandes régions doivent être élus ce lundi par les conseillers régionaux. Ils siègeront à la tête des 13 nouvelles régions métropolitaines selon un nouveau découpage entrée en vigueur au 1er janvier.

Un mois après les régionales, les nouvelles collectivités, nées de la fusion des anciennes régions, vont donc avoir de nouveaux patrons. Il y aura logiquement trois présidents de gauche, trois de droite et un du centre.

L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Xavier Bertrand devrait présider la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie après sa victoire le 13 décembre dernier face à la présidente du FN Marine Le Pen. Au sein de ce conseil régional, il n’y aura donc aucun élu de gauche puisque la liste PS s’est retirée au second tour.

Victorieux en Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez pour les Républicains devient donc le président de cette région qui voit sa population doubler. En Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine, c’est le Républicain Philippe Richert qui dirigera la région.

La socialiste Marie-Guite Dufay sera à la tête de la Bourgogne-Franche-Comté et Carole Delga sera la patronne de la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Enfin, toujours pour le Parti socialiste, Alain Rousset sera président de la région Aquitaine-Poitou-Charente-Limousin.

Les centristes obtiennent un seul poste de président de région. L’ancien ministre de la Défense Hervé Morin prend les rênes de la région Normandie.

A la tête de régions aux compétences désormais plus étendues, ces présidents auront plus de pouvoirs. Les moyens d’actions restent en revanche limités puisque à titre d’exemple, le budget de l’ensemble des régions françaises, à savoir 25 milliards d’euros, dépasse tout juste le budget de la Catalogne en Espagne.

Les régions et territoires d’outremer dont les périmètres n’ont pas été modifiés ont déjà élu leurs présidents les 17 et 18 décembre.

Mots-clés :

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.