[scald=68627:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - A cinq mois de l'élection présidentielle, les quelques 60.000 bénévoles des Restos du Coeur ont lancé lundi leur 27e campagne d'hiver avec deux objectifs: conserver leurs moyens d'action, et se faire l'écho de "ceux que les hommes politiques n'entendent plus".

L'année dernière, 860.000 personnes ont été accueillies par les Restos du Coeur, et 109 millions de repas ont été distribués. Le nombre de personnes accueillies a grimpé de 25% au cours des trois dernières années, d'après l'association. Elle y voit le symptôme d'une "crise qui se prolonge et risque de durer encore".

"Tous les signes économiques que nous analysons depuis des mois montrent un accroissement de la pauvreté et de la précarité dans ce pays", a dit à Reuters Olivier Berthe, président bénévole de l'association nationale des Restos du Coeur.

"Nous allons immanquablement devoir aider plus de personnes", ajoute-t-il.

Cette année, l'association créée par Coluche en 1985 veut mettre l'accent sur la protection de l'amendement dit Coluche, qui offre un avantage fiscal aux donateurs, et la pérennisation du Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD), deux programmes remis en cause ces dernières semaines.

Le rapporteur général de la commission des Finances de l'Assemblée avait en effet déposé, dans le cadre du budget pour 2012, un amendement qui proposait d'assimiler la fiscalité des dons aux associations à celle des niches fiscales, amendement retiré après avoir provoqué un tollé.

Menacé en raison de la fronde de six pays européens, le PEAD a pour sa part été débloqué début novembre, l'Allemagne, principal contributeur, ayant accepté de maintenir temporairement sa contribution financière. Mais ce pays n'envisage aucune mesure sociale de ce type au-delà de 2014.

Les Restos du Coeur entendent imposer leur voix et celle de ceux qu'ils accueillent "au coeur" de la campagne présidentielle de 2012. Olivier Berthe précise qu'un courrier sera adressé à chaque candidat pour l'interpeller sur les questions qui les préoccupent, notamment les questions d'hébergement et de logement.

Chine Labbé, édité par Patrick Vignal

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.