La République en Marche a officialisé les trente premiers candidats de sa liste pour les élections européennes. Nous avons scruté le passé politique de ces candidats. La liste est un modèle de panachage politique entre la gauche, le centre et la droite. En même temps.

La liste LREM pour les élections européennes sera conduite par Nathalie Loiseau (au centre)
La liste LREM pour les élections européennes sera conduite par Nathalie Loiseau (au centre) © Maxppp / Vincent Isore

Le directeur de campagne de La République en Marche pour les élections européennes, Stéphane Séjourné, a dévoilé officiellement les trente premiers noms de la liste, baptisée Renaissance, qui sera soumise au choix des électeurs le 26 mai prochain (lui-même y figure en sixième position). 

Sur ces trente noms, quatre n'ont jamais eu d'engagement politique, trois ne sont engagés qu'avec En Marche, dix ont milité au sein de la gauche et du centre-gauche (dont deux chez les écologistes), sept au centre (dont une parmi les fédéralistes européens), et six à droite ou au centre-droit.

Parmi les télescopages cocasses, notons la présence en septième position de l'ancienne maire de Strasbourg Fabienne Keller, battue aux municipales de 2014 par l'équipe de gauche dans laquelle figurait Nawel Rafik-Elmrini, 29e de cette même liste.

Ceux qui viennent de la gauche et du centre-gauche

  • Pascal Canfin (n°2) - ancien membre des gouvernements socialistes de Jean-Marc Ayrault, ancien député européen EELV, ancien président du WWF France
  • Stéphane Séjourné (n°6) - directeur de la campagne de La République en Marche pour les élections européennes, ancien militant au sein de l'UNEF et du PS, proche du courant de Dominique Strauss-Kahn, ancien conseiller politique d'Emmanuel Macron à l'Élysée
  • Irène Tolleret (n°9) - élue divers gauche au Conseil départemental de l'Hérault, maire de Fontanès, vigneronne
  • Pierre Karleskind (n°14) - élu à Brest aux élections municipales de 2014 sur la liste socialiste, siège au Conseil régional de Bretagne dans le groupe "Alliance progressiste des socialistes et démocrates de Bretagne"
  • Véronique Trillet-Lenoir (n°17) - élue en 2015 au Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes sur la liste socialiste conduite par Jean-Jack Queyranne
  • Pascal Durand (n°18) - député européen EELV, cofondateur et ancien secrétaire national de ce parti
  • Sandro Gozi (n°22) - membre du Parti Démocrate en Italie, ancien membre des gouvernements de centre-gauche de Paolo Gentiloni et de Matteo Renzi
  • Catherine Amalric (n°25) - adjointe au maire socialiste d'Aurillac
  • Nawel Rafik-Elmrini (n°29) - adjointe au maire socialiste de Strasbourg
  • Mao Péninou (n°30) - ancien adjoint à la maire socialiste de Paris

Ceux qui viennent du centre

  • Marie-Pierre Vedrenne (n°3) - juriste spécialiste du droit européen, ancienne vice-présidente nationale du mouvement de jeunesse fédéraliste Jeunes Européens-France
  • Catherine Chabaud (n°5) - journaliste, navigatrice, ancienne membre du Conseil économique, social et environnemental, membre du MoDem
  • Sylvie Brunet (n°11) - juriste, membre du Conseil économique, social et environnemental, membre du MoDem
  • Laurence Farreng (n°15) - proche conseillère de François Bayrou, directrice de la communication de la mairie MoDem de Pau
  • Christophe Grudler (n°20) - élu en 2015 conseiller départemental MoDem du Territoire de Belfort, candidat en 2017 aux législatives dans ce département, toujours sous l'étiquette MoDem
  • Max Orville (n°24) - président de la section martiniquaise du MoDem
  • Charline Mathiaut (n°27) - gestionnaire immobilier, membre du MoDem

Ceux qui viennent de la droite et du centre-droit

  • Fabienne Keller (n°7)- ancienne maire de Strasbourg, à la tête d'une majorité de droite et de centre-droit
  • Gilles Boyer (n°12)- ancien conseiller d'Alain Juppé, conseiller politique d'Edouard Philippe, candidat Les Républicains aux élections législatives de 2017
  • Stéphanie Yon-Courtin (n°13) - élue au sein de la majorité de droite au Conseil départemental du Calvados, maire de Saint-Contest, a brigué l'investiture LR pour les élections législatives de 2017
  • Dominique Riquet (n°16) - député européen, élu en 2009 sur la liste de droite et de centre-droit de majorité présidentielle, puis en 2014 sur la liste UDI-MoDem. Ancien maire de Valenciennes à la tête d'une majorité de droite et de centre-droit
  • Valérie Hayer (n°19) - vice-présidente du Conseil départemental de la Mayenne à majorité de droite et de centre-droit, ancienne attachée parlementaire de l'eurodéputé et ancien ministre de centre-droit Jean Arthuis
  • Xavier Fournier (n°28) - élu conseiller municipal de Nantes en 2014 sur la liste UMP

Ceux qui ne se sont engagés qu'avec La République en Marche

  • Nathalie Loiseau (n°1) - ancienne ministre chargée des Affaires européennes du gouvernement Édouard Philippe, ancienne directrice de l'ENA, sans appartenance politique connue auparavant
  • Ilana Cicurel (n°23) - avocate, ancienne directrice générale de l'Alliance israélite universelle, membre du bureau de LREM, candidate En Marche aux élections législatives de 2017 dans la 4e circonscription de Paris
  • Guy Lavocat (n°26) - ancien officier de l'Armée de terre, référent de LREM dans le Puy-de-Dôme

Ceux qui n'avaient pas d'appartenance politique connue jusqu'ici

  • Jérémy Decerle (n°4) - ancien président du syndicat apolitique Jeunes Agriculteurs
  • Bernard Guetta (n°8) - journaliste, sans appartenance politique connue auparavant
  • Stéphane Bijoux (n°10) - journaliste, sans appartenance politique connue auparavant
  • Chrysoula Zacharopoulou (n°21) - gynécologue-chirurgienne, sans appartenance politique connue auparavant
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.