L'homme à l'origine de l'affaire des sondages de l'Elysée récidive. Le militant écologiste Raymond Avrillier vient de saisir officiellement la Commission des sondages au sujet d’une enquête controversée publiée le 2 septembre par le site de l’hebdomadaire Valeurs actuelles. Il demande également que la Commission saisisse le procureur de la République "pour ces atteintes à l’opinion, aux valeurs actuelles de la République et à la probité". Valeurs actuelles évoque un "sondage confidentiel" qui circulerait en ce moment à l’UMP, donnant Nicolas Sarkozy comme le seul candidat capable d’être en tête face à Marine Le Pen, au premier tour de l’élection présidentielle en 2017. Aucune précision n’est donnée sur l’institut de sondage qui aurait réalisé cette enquête. Contactée, la Commission des sondages explique qu’elle n’a reçue jusqu’ici "aucun élément technique" sur ce fameux sondage. Cité dans un premier temps, Ipsos a démenti fermement l’avoir réalisé. La Commission des sondages doit se réunir le 5 septembre prochain pour décider des suites à donner à cette affaire.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.