mobilisation des militants anti-avortement à paris
mobilisation des militants anti-avortement à paris © reuters
PARIS (Reuters) - Plusieurs milliers de militants anti-avortement, 16.000 selon la préfecture, 40.000 selon les organisateurs, ont manifesté dimanche à Paris à la veille de l'examen à l'Assemblée nationale d'amendements prévoyant d'assouplir le recours à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) en France. Aux cris de "Oui à la vie" et brandissant des pancartes "Ne les tuez pas", les manifestants, parmi lesquels de nombreuses familles, ont défilé de la place Denfert-Rochereau aux Invalides à l'appel du collectif La Marche pour la Vie qui réunit une quinzaine d'associations. Certains manifestants ont brandi des drapeaux de l'Espagne où le débat fait rage entre pro et anti-IVG depuis que le gouvernement conservateur a approuvé un projet de loi qui prévoit de limiter le droit à l'avortement. Dans le collimateur des manifestants parisiens dimanche, deux amendements du projet de loi pour l'égalité homme-femme : l'un supprime la notion de "situation de détresse" dans le recours à l'avortement, l'autre sanctionne le "délit d'entrave" à l'IVG. Les organisateurs de la manifestation, organisée chaque année depuis 2005 pour réclamer l'abolition de l'avortement, ont reçu le soutien du pape François qui a invité les participants à la marche "à maintenir vive leur attention pour ce sujet si important", a indiqué le nonce apostolique en France, Mgr Luigi Ventura, cité par Radio Vatican. En réponse aux anti-IVG, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées place d'Italie, toujours à Paris, pour défendre le droit à l'avortement. En Espagne, le projet de loi du gouvernement de Mario Rajoy prévoit d'interdire l'accès à l'avortement aux femmes en Espagne, sauf en cas de viol ayant fait l'objet d'une plainte et de danger physique ou psychique pour la femme. Le texte est dénoncé par les associations féministes et les partis de gauche qui y voient un retour de 30 ans en arrière. Marine Pennetier, édité par Jean-Stéphane Brosse nL5N0KT0NN
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.