Une fois encore, Manuel Valls doit convaincre les députés
Une fois encore, Manuel Valls doit convaincre les députés © maxppp

Le Premier ministre veut réconcilier ses troupes : le rendez-vous du jour, c'est un buffet républicain organisé à 20h à l'Assemblée, avec 80 parlementaires et zéro caméra ou micro. Les proches de Manuel Valls espèrent lui trouver des alliés solides. Un événement qui fait partie en réalité d'une opération de conquête de la part du Premier ministre. Car le grand mot à la mode en ce moment, c'est : rassemblement. Comme à l'UMP, Manuel Valls dit qu'il veut rassembler. Avec une échéance en ligne de mire : le congrès du PS en juin.

Or, pour peser il faut des troupes, et les "vallsistes" se comptent aujourd'hui sur les doigts d'une main. C'est donc pour prendre la température que ses lieutenants (Luc Carvounas au Sénat et Carlos Da Silva à l'Assemblée) ont décidé d'organiser ce qu'ils appellent un "apéro convivial" entre le Premier ministre et les élus.

Séquence médiatique complète à venir

Au total, une semi-réussite : sur les 150 invitations, 80 ont répondu. Mais, on nous le promet, "que des gens loyaux, et sympathiques", selon Carlos Da Silva. Pas de frondeur, pas de proche de Martine Aubry, pas de Vert. Le chef du gouvernement veut finir l'année avec une belle image. Et une séquence médiatique bien rodée : cette réunion mardi soir à 20h, une interview pour France 2 ce dimanche et une rencontre avec les parlementaires à la fondation Jean Jaurès la semaine prochaine.

L'un de ses proches commente : "Manuel est toujours haut, les trous d'air je ne les sens pas dans les sondages". Sauf que les rapport sde force au PS, ça n'est pas une affaire de sondage. Et ça, Manuel Valls le sait très bien.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.