Elle fait partie des candidats issus de la société civile investis pour les législatives par le parti d'Emmanuel Macron.

Marie Sara investie pour les législatives 2017 par La République En Marche
Marie Sara investie pour les législatives 2017 par La République En Marche © AFP / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Fille du comédien Antoine Bourseiller, une naissance à Boulogne-Billancourt, une allure de mannequin suédois... rien ne prédestinait Marie Sara a devenir "la reine des arènes" et encore moins candidate à des élections législatives.

Femme aux vies multiples, la patronne des arènes des Saintes-Maries-de-la-Mer et de Mont-de-Marsan ajoute une nouvelle expérience à une vie déjà riche et bien remplie.

Marie Sara, sollicitée par l'équipe d'Emmanuel Macron, a été investie par La République en marche dans la 2e circonscription du Gard, face au député FN sortant Gilbert Collard.

Je veux défendre de vrais valeurs, des idéaux et le futur de mes enfants

Un combat difficile, reconnaît Marie Sara, mais qui ne lui fait pas peur car il s'agit de "combattre le Front National et l'obscurantisme".

C’est dans les arènes du sud de la France que Marie Bourseiller, rebaptisée Marie Sara, a trouvé son destin. Elle est rejoneadora, c‘est à dire cavalière torera. Elle fait partie des rejoneadora de renom et c'est la première fois, à l'âge de 52 ans, qu'elle se lance en politique.

Dans l'arène politique contre le Front national

Elle aura donc face à elle l'avocat Gilbert Collard, élu sous les couleurs du Rassemblement Bleu Marine avec près de 43 % des voix en 2012. Marie Sara compte sur sa popularité et sa connaissance intime de ce territoire pour l'éliminer du jeu politique local.

Marie Sara a d'abord été la compagne et protégée du torero Simon Casas, avec qui elle a construit une brillante carrière dans la tauromachie.

Elle a ensuite fondé une autre famille avec le tennisman Henri Leconte. Divorcée, elle s'est remariée avec le directeur général d’EuropaCorp Christophe Lambert, mort en mai 2016.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.