[scald=82237:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Marine Le Pen dispose pour l'instant de "moins de 300" promesses de signatures d'élus, sur les 500 nécessaires, pour pouvoir se présenter au premier tour de l'élection présidentielle, écrit Le Monde, daté du 12 janvier.

La présidente du Front national s'est refusée jusqu'à présent à révéler le nombre exact de promesses, soulignant seulement qu'il était inférieur à celui de 2007 à la même époque, quand son père était candidat.

Pour l'instant, Marine Le Pen ne dispose que de promesses de signatures et certaines risquent de pas être honorées, dit-on dans son entourage.

Le 5 janvier, Marine Le Pen avait poussé un cri d'alarme en se disant "loin du compte" et évoquant le risque de ne pouvoir se présenter.

A l'exception de 1981, où il n'a pu se présenter, Jean-Marie Le Pen a toujours fini par décrocher les fameux parrainages.

Le Front national peut compter une base d'environ 120 signatures provenant de ses conseillers régionaux et généraux.

Les parrainages définitifs doivent être adressés au Conseil constitutionnel au plus tard le 16 mars.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.