Une vidéo devenue virale sur Internet montre des similitudes plus que troublantes entre le discours prononcé à Villepinte le 1er mai et un discours du 15 avril de François Fillon.

Marine Le Pen et François Fillon lors du débat du 20 avril 2017
Marine Le Pen et François Fillon lors du débat du 20 avril 2017 © Maxppp / Martin Bureau

Parfois, une vidéo en dit plus qu'un long discours... Ou qu'un double long discours.

Cette vidéo diffusée par RidiculeTV (un compte tenu par des soutiens de François Fillon) est assez édifiante. On y entend Marine Le Pen, dans un passage de son discours à Villepinte le 1er mai, reprendre presque mot pour mot un autre discours, prononcé par le candidat malheureux de la droite et du centre le 15 avril précédent, il y a à peine deux semaines, au Puy-en-Velay (et dont le texte intégral est à la disposition de tous, sur le site officiel du parti Les Républicains).

ÉCOUTER | "Du FN, on avait remarqué le style très Sarkozy de cet entre-deux-tours et quelques phrases reprises à l’ancien président … Mais celui qu’on n’avait pas vu venir, c’est François Fillon" : le reportage, au meeting du FN à Villepinte, d’Aurélien Colly

Mêmes motifs, mêmes citations

Après une vérification plus minutieuse, on retrouve bien dans les deux textes les "trois façades maritimes : la Manche et la Mer du Nord ouvertes sur le monde anglo-saxon et l’immensité septentrionale, la façade atlantique, qui nous ouvre depuis des siècles le grand large et nous livre ses aventures ; la façade méditerranéenne, foyer de civilisations parmi les plus vieilles et les plus riches de l’Histoire". Mais aussi cet "ensemble de valeurs et de principes transmis de génération en génération comme des mots de passe". Ou encore "la voie de la culture, du doute, de la discussion, du compromis, du dialogue, la voie de l’équilibre, de la liberté, des individus et des peuples". Et tout ça dans le même ordre : difficile de croire à une simple coïncidence. La présidente du Front national va même jusqu'à citer les mêmes phrases des mêmes références (Clémenceau et Malraux).

Pour comparer, il suffit de revoir les vidéos des deux interventions : celle de François Fillon le 15 avril (à partir de 4m03s) et celle de Marine Le Pen (à partir de 1h02m30s).

Ce que beaucoup n'ont pas manqué de faire remarquer sur Twitter, comparaison des deux textes à l'appui.

On savait déjà que Marine Le Pen tentait de rallier les électeurs de François Fillon entre les deux tours de la présidentielle... On n'imaginait pas qu'elle irait jusqu'à lui emprunter ses propres mots pour le faire.

Les mêmes mots pour se justifier

Contacté dès lundi soir, le service de presse du FN a botté en touche : David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, parle, lui, d’un "clin d’œil assumé", d’une "candidate pas sectaire", qui aurait écrit elle-même son discours, selon une autre source.

Ironie du sort : Florian Philippot, vice-président du FN lui aussi Interrogé par l'AFP sur ce plagiat, a employé les mêmes mots, en assurant qu'il s'agissait en fait d'un "clin d'oeil assumé à un bref passage touchant d'un discours sur la France" de la part "d'une candidate de rassemblement qui montre qu'elle n'est pas sectaire". Dans les réponses aussi, la copie est conforme.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.