La patronne du FN ne veut plus revivre une campagne présidentielle comme celle de 2012. A devoir courir entre le siège du Front National à Nanterre, et son QG de campagne dans le 8e arrondissement de Paris. La benjamine des Le Pen a donc la ferme intention d’installer - le plus tôt possible - son parti, ailleurs que dans les Hauts-de-Seine. A Paris, dans les 14e ou du 15e arrondissement, éventuellement dans une commune de la petite couronne, mais à condition qu'elle soit accessible. Pour l'instant, rien n'est fait, même si un proche de Marine Le Pen est chargé de chercher 4 000 m2, pas trop cher. Car le FN a bien l'intention d'acheter les murs de son nouveau siège après les élections régionales et avant l'été 2016, autrement dit - pile - au moment où la situation financière du Front National le lui permettra.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.