Capture d'écran du blog de Marine Le Pen
Capture d'écran du blog de Marine Le Pen ©

Avec "Carnets d'espérances", la présidente du Front national adopte une stratégie différente sur Internet : le blog est celui d'une "femme libre", son contenu "une pause nécessaire", une ode "à la beauté immense de notre pays". Bref, tout sauf de la politique ?

Mais chassez la politique, elle revient au galop. Le blog d'une personnalité politique, si intimiste soit-il sur le papier (pardon, sur l'écran), participe forcément plus ou moins consciemment d'une stratégie de communication. Les intitulés des différentes rubriques de ces "Carnets d'espérances" sont tout sauf neutres : en fait, seule la section "au quotidien" est réellement personnelle, les autres ("Avec vous", "Fabriqué en France" et "Vu d'ailleurs") sonnent presque comme des "carnets de pré-campagne".

► ► ► SUR LE WEB | Le blog "Carnets d'espérances" de Marine Le Pen

Les raisons mêmes de l'existence du blog s'inscrivent parfaitement dans la stratégie politique du Front national en général et de Marine Le Pen en particulier. Dès sa présentation, elle y dénonce "le rythme imposé par les campagnes, les médias, ou le caractère trop éphémère de l’information sans analyse" . Au détour d'un autre billet, elle chante les louanges des "libertés numériques, qui sont autant de possibilités d’évasion et de débat face au monolithisme idéologique des médias traditionnels".

Un point de vue qui fait écho directement à sa volonté annoncée après les régionales "d'aller à la rencontre des Français" sans passer (ou en passant moins) par les médias. Et une vision finalement assez classique d'Internet chez les hommes et femmes politiques, qui permettrait une communication directe , sans journalistes, sans décryptage, sans décompte du temps de parole.

Présidente normale

Dans cette introduction, Marine Le Pen ne peut d'ailleurs s'empêcher de réagir à l'actualité, rêvant d'une France "loin des images terrifiantes des attentats, loin des ignominies subies par les femmes de Cologne, loin des courbes de croissance en berne et des courbes de suicides d’agriculteurs en hausse" .

Enfin, même ce qui pourrait paraître anecdotique a un sens : au fil des photos (en forêt, à la plage, devant la télé, avec des chats, des élus ou des militants...), le blog conforte l'image d'une dirigeante rassurante, souriante, bref normale (ça ne vous rappelle rien ?) . Dans la grande tradition de "storytelling" des campagnes présidentielles américaines.

Une communication également très maîtrisée. Il n'y a pas d'espace de commentaires sur les différentes billets (ce qui est là aussi assez classique), et lorsque le blog invite les internautes à un tchat vidéo sur Facebook, les questions doivent être envoyées avant l'évènement.

Tout sauf de la politique ? Le seul qui le pense sans doute vraiment, c'est Jean-Marie Le Pen. Le père de la dirigeante frontiste a qualifié cette nouvelle stratégie de "retrait stratégique de l'espace médiatique" de "risque potentiellement irréversible". Détail amusant : au pluriel, "espérances" désigne aussi l'ensemble des biens qu'on attend d'un héritage. Si encombrants soient-ils.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.