À dix semaines du premier tour, la candidate du Front National est en tête des sondages. Selon une enquête du Cevipof pour Le Monde, elle profite de l'indécision des électeurs.

Marine Le Pen lors des "Assises présidentielles" du Front National à Lyon, le 5 février 2017.
Marine Le Pen lors des "Assises présidentielles" du Front National à Lyon, le 5 février 2017. © Maxppp / Frederic Dugit

Selon l'enquête électorale du Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) pour Le Monde, réalisée par Ipsos-Sopra Steria du 7 au 12 février auprès d'un panel représentatif de 15.874 personnes, Marine Le Pen arriverait en tête du premier tour de l'élection présidentielle avec 26% des voix. Emmanuel Macron s'installe derrière elle (23%) et devant François Fillon (18,5%).

Quatrième homme de ce sondage, Benoît Hamon (14,5%) arriverait devant le candidat de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon (12%).

Le centriste François Bayrou ne s'est pas encore déclaré candidat. S'il l'était, il recueillerait 6% des voix et tous les autres seraient en baisse : Marine Le Pen à 25% (-1), Emmanuel Macron à 20% (-3), François Fillon à 17,5% (-1), Benoît Hamon à 14% (-0,5), Jean-Luc Mélenchon à 11,5% (-0,5).

Moins de 69,5% de personnes interrogées déclarent être certaines d'aller voter, contre 76% en 2012. Et parmi elles, une sur deux peut encore changer d'avis.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.