La présidente du FN va consulter les 75 000 adhérents pour leur demander s’ils sont d’accord pour changer le nom du parti fondé il y a 42 ans par Jean-Marie Le Pen, toujours président d’honneur. Le débat sera posé à l’occasion d’un questionnaire sur les thématiques du Front et la vie du parti qui sera envoyé aux adhérents par voie postale après le congrès du FN fin novembre. « Le changement de nom marquera l’achèvement de la mutation du parti » confie un proche de Marine Le Pen.
A l'origine, cette consultation en direction des militants devait être envoyée avant le congrès du FN fin novembre mais pour éviter un nouvel affrontement avec Jean-Marie Le Pen, fermement opposé à ce projet, et asseoir sa légitimité sur le sujet, Marine Le Pen attend d'être confortablement réélue avant de sonder une base qui lui est toute acquise.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.