[scald=65131:sdl_editor_representation]ROME (Reuters) - Le président du Conseil Mario Monti a promis jeudi d'appliquer à l'Italie un programme bâti autour de trois axes - rigueur budgétaire, croissance économique et équité sociale - afin de faire face à la crise de la dette.

Soulignant les grandes lignes de son programme devant le Sénat, avant un vote de confiance programmé dans la soirée, l'ancien commissaire européen à la Concurrence s'est fixé pour objectifs d'améliorer les services publics et d'aider jeunes et femmes à entrer sur le marché du travail.

Il s'est également engagé à lutter contre l'évasion fiscale et le travail illégal, qui représente selon lui près de 20% du produit intérieur brut national, à réformer le marché du travail en coopération avec les syndicats et à alléger les charges patronales et sociales tout en relevant la TVA.

Estimant, comme la chancelière allemande Angela Merkel lundi, que l'Europe était confrontée à sa plus grave crise depuis la Seconde Guerre mondiale, Mario Monti a déclaré ne pas pouvoir imaginer l'Union européenne survivre à un échec de la zone euro.

James Mackenzie; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.