Manifestation de militants socialistes
Manifestation de militants socialistes © copie écran BFM

Le frontiste Stéphane Ravier a été élu officiellement vendredi matin maire du 7e secteur, le plus peuplé de la ville (150.000 habitants), formé des 13e et 14e arrondissements dans les quartiers Nord. Une élections marquée par une manifestation de militants de gauche et invectives des élus.

Aux slogans antiracistes des militants de gauche, comme "Ibrahim Ali, on a pas oublié", du nom du jeune franco-comorien tué en 1995 par des colleurs d'affiches du FN , les militants frontistes ont répondu par des "on a gagné" ou en chantant la Marseillaise. Après quelques échauffourées, la police a dû séparer les deux camps.

Peinant à couvrir les cris des miltants et des élus, le nouveau maire a promis :

Je suis le maire de tous les habitants, des noyaux villageois comme des cités. Je serai à l'écoute de tous et toutes, inscrivant mon action dans les lois de la République. Venez travailler avec moi, venez travailler avec nous pour l'avenir de Marseille...

Autre polémique, celle qui a opposé Richard Miron, qui avait conduit la liste soutenue par l'UMP et les anciens élus siocialistes, accusés d'être les responsable de l'élection de Stéphane Ravier : "Vous êtes des clientélistes et bien il faut l'assumer", a dit l'élu UMP.

Marie-Christine Lauriol était sur place

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.