Après les déclarations du collectif des "gilets jaunes libres", l'un des signataires souhaitait quand même rencontrer, en son nom propre, Edouard Philippe ce mardi. Mais suite aux propos dans la presse de ses co-signataires, il a vu sa convocation révoquée.

Manifestation des "gilets jaunes"
Manifestation des "gilets jaunes" © Abdulmonam EASSA

C'est une info France Inter. David Tan, chauffeur de taxi à Nantes et co-signataire de la tribune des "gilets jaunes libres", ne rencontrera pas Edouard Philippe à Matignon ce mardi. Après le refus des "gilets jaunes libres" de se rendre à la réunion proposée par le Premier ministre, le signataire de Loire-Atlantique avait souhaité rencontrer Edouard Philippe malgré les menaces des autres "gilets jaunes" et l'avait indiqué à la directrice de cabinet de Matignon, Anne Clerc, la même qui l'a informé tôt ce matin par sms de l'annulation de l'entrevue avec le Premier ministre.

"Compte tenu" des déclarations à la presse et faute de participants, a relaté David Tan, Anne Clerc "confirme que la réunion à Matignon est annulée". Une décision que le cabinet du Premier ministre a confirmé à France Inter.

Les représentants des "gilets jaunes libres", qui avaient appelé dimanche à une sortie de crise, ont annoncé qu'ils ne se rendraient pas rue de Varenne, notamment pour "raisons de sécurité".

L'exécutif avait annoncé ce week-end un cycle de consultations lundi et mardi à Matignon avec les représentants des partis politiques et des "gilets jaunes" pour tenter de dénouer la crise née de la contestation par ces derniers de la hausse des taxes sur le carburant.  "Aucun membre des gilets jaunes libres ne se rendra à Matignon demain", a déclaré Benjamin Cauchy, membre occitan de la dizaine de gilets jaunes de ce collectif vu comme modéré qui avait publié une tribune dans le Journal du dimanche (JDD).

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.