[scald=69873:sdl_editor_representation]TALENCE, Gironde (Reuters) - Le candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle de 2012 en France, Jean-Luc Mélenchon, s'est fixé jeudi l'ambitieux objectif de devancer le candidat socialiste François Hollande au premier tour.

Jean-Luc Mélenchon a martelé, lors d'une conférence de presse en marge d'un meeting à Talence (Gironde), qu'il ne s'alignait pas pour faire de la figuration.

"Nous nous battons pour être en tête de la gauche. Je sais que parfois ça attire des sourires mais comment peut-on faire campagne autrement ?", a-t-il dit. "Moi, depuis le début, je me bats pour ça et je n'ai jamais compris ceux qui commencent une élection en se disant battu d'avance".

Il a évoqué une "catastrophe" depuis que le "premier parti progressiste du vieux continent, le parti socialiste européen, s'est effondré partout dans une politique d'austérité.

"Peut-être que c'est en France que nous allons inverser la vapeur", a-t-il ajouté. "Nous sommes au centre de la gauche, la gauche digne de ce nom, la gauche qui assume son identité de gauche, qui ne cherche pas à se faire passer pour autre chose, qui ne renonce pas aux objectifs de gauche".

Jean-Luc Mélenchon a ajouté avoir bon espoir d'avoir recueilli les 500 parrainages nécessaires à sa candidature avant la fin du mois.

Claude Canellas, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.