[scald=100135:sdl_editor_representation]par Ros Krasny

BELLEVUE, Etat de Washington (Reuters) - Mitt Romney, favori de la course à l'investiture républicaine, a aisément remporté samedi les caucus de l'Etat de Washington, organisés à trois jours du "Super Tuesday".

Après dépouillement de 58% des voix, l'ancien gouverneur du Massachusetts était crédité de 36%, selon la presse. Le "libertarien" Ron Paul arrive en deuxième position avec 25%, suivi de l'ancien sénateur Rick Santorum, qui recueille 24%, et de l'ex-président de la Chambre des représentants Newt Gingrich, à 11%. Le Parti républicain n'a pas encore confirmé l'issue de ce scrutin informel.

Après le Michigan, l'Arizona et le Wyoming, il s'agit de la quatrième victoire consécutive de la semaine pour Romney.

"Je suis ravi d'avoir remporté les caucus de Washington et je remercie les électeurs qui m'ont apporté leur soutien aujourd'hui", a-t-il déclaré via Twitter et sur sa page Facebook.

A trois jours du "Super Tuesday" qui verra dix Etats se prononcer, celui de Washington est provisoirement devenu le point focal de la politique américaine et la participation a été très élevée.

Selon Kirby Wilbur, président de l'aile locale du parti conservateur, elle va probablement dépasser les premières estimations, qui faisaient état de 50.000 votants, contre 13.800 en 2008.

LA FOULE DES GRANDS JOURS

Les caucus, sorte de débats entre militants, se doublent d'ordinaire d'une primaire dans cet Etat, mais les autorités locales y ont renoncé cette année par souci d'économie.

Les sondages créditaient Mitt Romney d'une courte avance sur Rick Santorum, mais laissaient espérer un bon résultat à Ron Paul.

Tandis que les autres prétendants menaient campagne dans l'Ohio et en Georgie, deux des clés du Super Tuesday, le candidat "libertarien" a sillonné l'Etat de Washington, où il a fait trois apparitions vendredi.

Samedi, la foule des grands jours se pressait dans le gymnase de l'école élémentaire de Phantom Lake, à Bellevue, où 61 caucus étaient organisés.

"Nous avons eu au moins deux fois plus de monde que d'habitude et un débat sérieux et respectueux au sujet des candidats", s'est félicitée Diane Tebellus, l'une des organisatrice.

Mardi, ce sont les électeurs républicains de dix Etats (Alaska, Georgie, Idaho, Massachusetts, Dakota du Nord, Oklahoma, Ohio, Tennessee, Vermont et Virginie) qui seront appelés aux urnes pour désigner 419 délégués. Les voix de 1.144 de ces grands électeurs sont nécessaires pour l'emporter.

Jean-Philippe Lefief pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.