le duel gaudin-mennucci aura bien lieu à marseille
le duel gaudin-mennucci aura bien lieu à marseille © reuters

On s'en doutait. Jean-Claude Gaudin confirme. A 74 ans, il se présentera bien pour un quatrième mandat consécutif à la mairie de Marseille. Il affrontera le socialiste Patrick Mennucci.

Le duel aura bien lieu. A 74 ans, Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire UMP de Marseille a confirmé un secret de polichinelle dans un entretien publié par le quotidien marseillais La Provence. Il se présente aux municipales, pour un quatrième mandat successif à la tête de la cité phocéenne.

J'ai pris cette décision en liaison étroite avec mes amis politiques et en écoutant attentivement le message des Marseillais. La situation politique locale autant que nationale a renforcé ma conviction. (Jean-Claude Gaudin)

A ECOUTER > Le duel marseillais, avec Olivier Martocq

Jean-Claude Gaudin VS Patrick Mennucci

La partie n'est pas gagnée pour le maire sortant. Il aura affaire à une autre figure locale, le truculent Patrick Mennucci, conseiller municipal depuis 1983 légitimé par sa victoire sur Samia Ghali à la primaire socialiste d'octobre.

Un sondage BVA publié lundi par Le Parisien annonçait ce dernier légèrement devant Jean-Claude Gaudin au second tour avec 41% des voix contre 40%, le Front National étant crédité de 19%.

Patrick Mennucci ne s'est dit pas plus surpris que les habitants de Marseille par la candidature de son rival.

Cette annonce de candidature est manifestement le signe d'une panique à l'UMP, puisqu'on nous l'annonçait pour janvier. Les sondages et la situation politique leur ont fait penser qu'il fallait accélérer le rythme. (Patrick Mennucci)

Marseille : priorité pour le Parti Socialiste

Le Parti socialiste a fait de la conquête de Marseille, la deuxième ville de France, une priorité pour les élections municipales de mars. Une victoire pourrait atténuer des résultats médiocres ailleurs dans un contexte d'impopularité de l'exécutif.

Lors d'un récent déplacement, le premier ministre Jean-Marc Ayrault y a annoncé le 8 novembre dernier la signature d'un pacte national pour la ville assorti de 3,5 milliards d'euros d'investissements, notamment dans les transports. L'UMP avait alors dénoncé un "cadeau électoral " au candidat socialiste.

Avantages et handicaps

À l'exception d'une liste dissidente dans le VIe secteur de la ville, l'UMP est unie sous la bannière de Jean-Claude Gaudin. La gauche, elle, s'avance dans la bataille en ordre dispersé.

Le Front de Gauche, les radicaux de gauche et les écologistes ont annoncé leur volonté de présenter chacun leurs propre listes dans les huit secteurs de Marseille.

Grosse épine dans le soulier de Jean-Claude Gaudin : le score du Front National. Emmené par Stéphane Ravier, le parti d'extrême droite pourrait se maintenir dans une triangulaire potentiellement fatale pour le candidat UMP.

Le parti de Marine Le Pen a pour objectif de remporter un des huit secteurs, le VIIe dans les quartiers Nord, où Stéphane Ravier avait été battu aux législatives de 2012 de seulement 339 voix par la socialiste Sylvie Andrieux, condamnée depuis à un an de prison ferme pour détournement de fonds publics.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.