Malgré l'épidémie de coronavirus qui sévit en France, le président de la République a maintenu les élections municipales, dont le premier tour aura lieu dimanche 15 mars. Le scrutin devra s'organiser selon des règles précises transmises par le ministère de l'Intérieur.

Du gel hydroalcoolique sera disponible dans tous les bureaux de vote.
Du gel hydroalcoolique sera disponible dans tous les bureaux de vote. © AFP / Christophe Archambault

Il en est convaincu. Édouard Philippe l'a dit vendredi midi et l'a redit vendredi soir : les deux tours des élections municipales peuvent se dérouler "dans de bonnes conditions" malgré l'épidémie de coronavirus qui fait rage dans le pays. "Si nous avons pris cette décision (d'organiser les élections municipales), c'est en écoutant les scientifiques et nous avons la conviction que nous pouvons organiser dans de bonnes conditions le premier et le second tour", a-t-il dit, invité du journal télévisé de TF1, en soulignant que "les procurations c'est encore possible" pour le deuxième tour.

"Il est important, en suivant l'avis des scientifiques comme nous venons de le faire, d'assurer la continuité de notre vie démocratique et de nos institutions", avait affirmé Emmanuel Macron jeudi soir.

Bien se laver les mains avant et après, apporter son stylo pour émarger

Néanmoins, le scrutin va se dérouler dans des conditions toutes particulières, les bureaux de vote devant s'adapter à la situation sanitaire du pays. Le ministère de l'Intérieur a d'ailleurs fait plusieurs recommandations aux mairies du pays pour l'aménagement des bureaux de vote : 

  • Éviter les situations de promiscuité prolongée. À chaque étape de son parcours au sein du bureau, l'électeur "doit pouvoir être maintenu à une distance suffisante de chaque personne dans les bureaux de vote" (1 mètre environ) ;
  • Prévoir de quoi se laver les mains. "Chaque bureau de vote devra prévoir un point d’eau afin de se laver les mains à proximité ou, à défaut, mettre à disposition du gel hydroalcoolique" précise le ministère de l'Intérieur, indiquant qu'il fallait un affichage dirigeant vers le point d'eau ;
  • Afficher les consignes et les "gestes barrière". Chaque bureau de vote doit afficher les bons comportements à l'entrée du bureau de vote ;  
  • Un nettoyage particulièrement attentif des bureaux de vote. Avant et après chaque tour de scrutin, si besoin en cours de journée, le bureau de vote devra être nettoyé avec des solutions nettoyantes à base d’hypochlorite de sodium (eau de Javel).

Si les maires se trouvent dans l'incapacité ou refusent de constituer des bureaux de votes dans leur commune, les préfets sont en mesure de se substituer à eux. 

Par ailleurs, le ministre alerte sur le fait que le port de gants chirurgicaux ne protège pas contre le Covid-19, que les responsables des bureaux de vote doivent se laver très régulièrement les mains. Il est aussi recommandé aux électeurs de venir avec leur propre stylo d'encre bleue ou noire indélébile pour émarger. Si possible, les membres du bureau de vote ne manipuleront pas vos documents lors du contrôle d'identité. 

Si vous portez un masque parce que vous êtes malades, vous ne pourrez voter que dans le cas où il vous êtes identifiables malgré le port de ce masque. Dans le cas contraire, il faudra le retirer afin de prouver votre identité.

Comment se protéger du coronavirus en allant voter ?
Comment se protéger du coronavirus en allant voter ? © Visactu

Quelques incertitudes 

Malgré ces précautions, quelques incertitudes subsistent. Que faire, par exemple, face aux éventuelles queues devant les petits bureaux de vote ou si l'affluence est importante ? Difficile aussi de tenir la distance avec les assesseurs selon les espaces des bureaux de vote, parfois réduits dans certaines communes. 

Une possibilité, aussi, pour éviter de mettre la main sur les piles de bulletins et dans l’isoloir, préparer son propre matériel de vote avant d'arriver devant l'urne. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.