Najat Vallaud-Belkacem, nouvelle ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Najat Vallaud-Belkacem, nouvelle ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche © CC Razac

Étonnamment, Najat Vallaud-Belkacem, est la première femme ministre de l’Éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche. A 36 ans, cette franco-marocaine, se définit elle-même comme un "pur produit de la République".

Née dans le Rif marocain, Najat Valaud-Belkacem refuse d'être "la caution de la diversité".

Que je le veuille ou non, j'ai une responsabilité particulière, avec trois caractéristiques trop rares en politique : à la fois jeune, issue de l'immigration et femme.

Arrivée à quatre ans dans la Somme, fille d'un ouvrier du bâtiment qui a eu sept filles, elle a fait Sciences Po Paris et adhère au PS en 2002, après l’arrivée de Jean-Marie Le Pen au deuxième tour de la présidentielle et entre au cabinet de Gérard Collomb à Lyon. Elle sera en 2007 l'une des porte-parole de Ségolène Royal candidate malheureuse à la présidentielle, avant de devenir celle de François Hollande en 2012.

Ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement dans les deux gouvernements de Jean-Marc Ayrault, elle était ministre des Droits des femmes auquel s'ajoutait la Ville, la Jeunesse et les Sports du gouvernement Valls I.

Au crédit de son action ministérielle, une loi égalité hommes-femmes, et une proposition de loi de lutte contre la prostitution. Najat Vallaud-Belkacem a été au centre de la polémique liée aux « ABCD de l'égalité » et est depuis perçue par une certaine droite comme pro "théorie du genre".

Ministre de l'Education à 36 ans, un sacré bond en avant gouvernemental, mais pas forcement un cadeau à une semaine de la rentrée...

Sonia Bourhan évoque les objectifs de la nouvelle ministre de l'Education :

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.