Manifestation pour une Bretagne unie à Nantes
Manifestation pour une Bretagne unie à Nantes © Radio France / France Bleu Loire Océan

C'est un vieux contentieux pour les Bretons : le château des Ducs de Bretagne se trouve à Nantes en Loire-Atlantique hors des "frontières" de la région Bretagne. Des milliers de personnes ont manifesté cet après-midi au son des cornemuses pour demander que le château et l'ensemble du département de Loire-Atlantique redevienne breton comme avant 1941.

Des milliers de manifestants, 5.000 selon la police, 10 à 15.000 personnes selon les organisateurs, portaient des bonnets rouges, d'autres des drapeaux ou des costumes traditionnels bretons. Le mouvement des Bonnets rouges, symbole de l'opposition à l'écotaxe, a rejoint l'appel lancé par les collectifs nantais Bretagne réunie et 44=Breizh.

Des élus bretons de tous bords politiques, notamment le maire divers gauche de Carhaix Christian Troadec, ont pris la tête de cortège derrière une banderole "démocratie et réunification" écrite en français et en breton. Le député UMP des Côtes d'Armor Marc Le Fur et le sénateur EELV de Loire-Atlantique Ronan Dante étaient aussi dans le cortège.

Tous souhaitent profiter du débat actuel sur le redécoupage territorial annoncé par Manuel Valls lors de son discours de politique générale. Le conseil régional de Bretagne a adopté jeudi un vœu en faveur de la "réunification" de la région avec la Loire-Atlantique.

Le président socialiste de la région Pays-de-la-Loire Jacques Auxiette est fermement opposé à ce rattachement sous la forme proposée par les manifestants. Il se dit favorable à l'union de son département, la Loire-Atlantique, avec la Bretagne mais à condition que les autres départements des Pays-de-La-Loire soient également associés.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.