sos racisme conteste en justice l'arrêté “anti-bivouac” de christian estrosi
sos racisme conteste en justice l'arrêté “anti-bivouac” de christian estrosi © reuters

Selon un sondage BVA pour France Inter et le Parisien Aujourd’hui en France l'éparpillement de candidatures à Droite profite à Christian Estrosi.

A Nice, le maire sortant Christian Estrosi a lancé sa campagne vendredi soir dernier. Dans la cinquième ville de France, la gauche n’a pas grand-chose à espérer bien qu’à droite et à l’extrême droite on se bouscule. Pas moins de cinq listes. A Droite, celle de Christian Estrosi et du dissident UMP Olivier Bettati, ancien adjoint au maire.

L’extrême droite n’a pas plus réussi à s’accorder sur une candidature unique, le Front national a donc investi Marie-Christine Arnautu arrivée tout droit de Seine-e- Marne. Face à elle Jacques Peyrat qui à 82 ans veut tenter de reconquérir sa ville, lui qui avait été battu par Christian Estrosi en 2008. Et enfin les identitaires de Nissa rebella toujours présents ici avec leur chef de file Philippe Vardon.

A droite, c'est l'embouteillage, le reportage de Cyril Graziani

Estrosi dès le premier tour ?

Selon un sondage BVA pour France Inter et le Parisien Aujourd’hui en France, cet éparpillement profite à Christian Estrosi.

L'analyse de Cyril Graziani

Le sondage BVA, extrait
Le sondage BVA, extrait © Radio France

►►► EN SAVOIR PLUS | Consultez l'intégralité du sondage BVA

La liste des candidats à Nice

  • Robert Injey (front de gauche)
  • Patrick Allemand (PS et Europe Ecologie les verts)
  • Olivier Bettati (DivG et DivD)
  • Christine Beyl (Alliance écologiste indépendante)
  • Christian Estrosi (UMP et UDI)
  • Jacques Peyrat (Entente républicaine)
  • Marie-Christine Arnautu (Front national)
  • Michel Cotta (DivD)
  • Philippe Vardon ( Nissa Rebella, identitaires)
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.